Oscar et la dame rose d’Eric Emmanuel Schmitt (6 sur 207)

Publié en 2002.

Roman très court, très simple, très enfantin à l’image de son héros Oscar. Oscar est un petit garçon malade hospitalisé. Le roman se présente sous forme de lettres d’Oscar à Dieu. C’est mamie Rose, une visiteuse d’hôpital qui lui a conseillé de le faire, et le petit bonhomme s’exécute avec tout le sérieux de son jeune âge.
C’est triste, touchant, et en même temps grave d’une sagesse qu’on ne peut prêter qu’aux enfants.
Oscar est mourant, mais lui, sait le prix de la vie et sa beauté.
C’est ce que je retiendrais du livre. De petits instants de bonheur qu’on doit savourer en sachant qu’un jour la fin sera là. A nous de l’accepter, en toute simplicité.

Advertisements
Cet article a été publié dans défi des livres à avoir lus, Littérature contemporaine, littérature française. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s