Les incontournables fantasy

Rendons à César ce qui lui appartient, c’est grâce à George que je fais ce billet. Elle a fait il y a peu un billet sur un roman qui me tente par ailleurs et elle y confiait ses petits apriori en manière de littérature fantasy.Quelques échanges plus tard, me voilà à écrire ce billet.
(je fais un apparté pour dire que je suis ravie que Correspondances d’autrefois me fasse découvrir des blogs et des personnes, et que c’est déjà une grande réussite pour moi)

(qui mieux que Gandalf illustré par John Howe pour mettre un peu de couleur dans cet article?)

La fantasy, et le fantastique, ont toujours été des registres qui m’ont plu. Depuis enfant, et grâce à mon grand père qui m’a offert Bilbo le Hobbit, j’aime ces genres.
Comme dans toutes littérature il y a du bon et du mauvais. (Du moins de mon point de vue, certains ont adoré des romans qui me font pâlir d’effroi, et tant mieux pour eux aurais-je envie de dire dans mes phases de bonne humeur).
Pour aimer la fantasy, il faut aimer les trilogies et les cycles, et ne pas avoir peur de devoir lire plusieurs volumes. C’est là un fait qui peut m’énerver parfois, et qui me fait généralement attendre que tout soit écrit pour enfin commencer une série, pour ne pas risquer de finir énervée et frustrée à me demander quel sort atroce attend le héros.
Il faut aimer la magie. Oui parce que si vous n’aimez pas la magie, passez votre chemin, de la fantasy sans magie c’est assez rare (mais ça existe, néanmoins). On peut aller d’un brin de magie à un seau entier, mais il y a toujours un peu de magie quelque part.
Il faut être doté d’un peu d’imagination. Si on aime lire des choses rationnelles, on évitera la fantasy. La fantasy est un saut hors du temps, un voyage dans l’imaginaire. J’aime à lire des aventures que je n’aimerais pas vivre. Qu’on me donne une épée ou une baguette magique, et je serais particulièrement ennuyée, mais qu’on me mette un livre qui en parle dans les mains, je suis positivement ravie.

Mais laissons place aux classiques :

Je vais commencer par du connu, que dis-je, de l’incontournable. Tolkien est à la littérature fantastique ce que Balzac est à la littérature classique.

Le seigneur des anneaux est une trilogie incontournable. J’ai une grand admiration pour cet homme qui a passé sa vie à créer un monde cohérent, avec ses langages, sa cartographie, ses us et coutumes. Je ne me suis jamais lassée de lire les aventures d’Aragorn, Legolas, Merry, Pippin, et des autres. Certains diront que c’est trop compliqué, mais je ne trouve pas. C’est un univers vaste, et Tolkien est pointilleux. Je ne l’en trouve plus que remarquable. Chaque peuple qu’il évoque, même s’il reprend généralement des archétypes ( à part pour les hobbits) est admirablement retranscrit et amélioré.

Les Annales du disque Monde. J’en ai déjà parlé ici, et même si cela n’a rien à avoir avec Tolkien, c’est également , pour moi, à ne pas manquer. La variété des personnages, les changements de registres, le ton parodique et irrévérencieux de cet écrivain cultivé qu’est Terry Pratchett, les nombreux clins d’oeil et références… On retrouve de temps à autre des personnages plus ou moins aimés, ma préférence allant à Vétérini, un tyran comme on en fait plus, à Vimaire, chef du guet ( police d’Ank Morpok, ville du disque monde), mais aussi au bibliothécaire de l’Université de l’invisible (où l’on forme des mages) qui est un orang outan suite à un accident magique, sans oublier Mémé Ciredutemps, sorcière des pieds au chapeau. Je pourrais aussi parler de la mort qui à l’occasion remplace le père porcher (le père noël) ou s’offre des vacances à faucher les blés et de sa petite fille Susanne, préceptrice qui a pour passe temps d’arranger les bêtises de son grand père. 

L’assassin Royal de Robin Hobb. Une saga très accessible, qui se lit et se dévore très vite. Le héros Fitz est bâtard d’un prince, et remarqué par son grand père (le roi donc), il est destiné à être assassin royal. Sa vie ne tient qu’à un fil, celui de son utilité. Machinations, complots, traitres et intrigues, on suit le destin de ce héros ballotté par l’infortune de sa naissance. Un classique !

La trilogie du magicien noir de Trudi Canavan. Sonea, l’héroïne principale de ce roman, est une jeune fille qui a grandi dans les Taudis, quartier pauvres de la ville où elle est née. Dans son monde, la magie est contrôlée et est généralement réservée aux classes sociales les plus hautes. Les autres, ont leur enlève leurs pouvoirs la plupart du temps. Sonea ignore tout de ses pouvoirs jusqu’au jour où, lors de la rafle habituelle qui a pour but de chasser les pauvres hors de la ville, elle pratique sans s’en rendre compte un acte magique envers justement, un des magiciens présents. Commence alors une fuite pour la jeune fille qui n’a jamais voulu de ce pouvoir. Et puis bon, Akkharin, quel personnage ! (le sombre chef de la guilde des magiciens, qui cache de lourds secrets…)

La belgariade de David Eddings. Malgré une propension évidente à vouloir que ses principaux personnages soient en couple, David Eddings est un auteur inévitable en fantasy. La belgariade, saga initiatique tourne autour du destin de Garion, jeune fermier apparemment tout à fait ordinaire. Oui mais voilà, rien n’est si simple. Le voila embarqué dans une quête qui relève presque du suicide avec des gens qui, s’ils les prenaient auparavant pour tante et pour grand père, se révèlent être bien autres. Un ennemi puissant, des adjuvants hauts en couleur, bref, encore un classique !

Le cycle d’Elric par Mickaël Moorcock. Là c’est du lourd, de l’incontournable. Elric est un anti héros. Il est albinos, n’a pas une santé des plus brillantes et est même carrément maladif (il ne tient que grâce à des drogues), est roi dès le début de la saga, a contrario de la majorité des récits initiatiques, et son épée Stormbringer, boit des âmes… Sombres, désenchantées mais diaboliquement bien écrites, les aventures d’Elric sont de celles qu’on n’oublie pas.

Le trône de fer de George R.R Martin. J’ai dérogé à ma règle en commençant cette saga non finie, et je ne l’ai jamais regretté. Loin des clichés (que j’aime pourtant), de la fantasy traditionnelle, on est ici dans des jeux de pouvoirs. (le titre en anglais, Game of Thrones, est lourd de sens.) Découpé en chapitres qui adoptent tous un point de vue différent, allant de Jon Snow bâtard de Lord Eddard Stark (seigneur de Winterfell, Main du Roi), à Daenerys Targaryen qui a treize ans se voit mariée par son frère à un seigneur de guerre dans le seul but de retrouver la légitimité de son trône en se voyant confier une armée, ou à Tyrion Lannister, nain à l’esprit vif et acide, qui lutte contre son dégoût de lui même. C’est une oeuvre pointilleuse, intelligente, qui vous embarque pour ne plus vous lâcher.

Il y a également les chroniques de Krondor et son héros Pug, Le lion de Macédoine de David Gemmel (de la fantasy oui, mais dans une Grèce antique et fictive), les dames du lac de Marion Zimmer Bradley (une réécriture du mythe Arthurien avec en personnage central Morgane), et tant d’autres. Il y a des livres majeurs, et d’autres qui font juste passer un bon moment.

C’est déjà beaucoup de livres, et de bons moments à passer.

Un autre jour je vous parlerais de choses un peu moins conventionnelles comme American Gods, ou De bons présages, ou encore de la trilogie Morgenstern. De la fantasy, mais plus urbaine, plus décalée, plus uchronique.

Cet article a été publié dans Fantasy. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour Les incontournables fantasy

  1. Merci pour ce billet qui me permet de me repérer un peu mieux dans ce genre littéraire. Je ne suis pas réfractaire, mais comme souvent, on se forge des apriori parfois tenaces. Parmi les titres que tu cites, certains m'ont été conseillés, le fait de les revoir ici me convainc qu'il faut que je les lise. Quand j'étais ado j'ai été intriguée par "les dames du lac", sans oser me lancer, je pense me lancer enfin ! C'est agréable aussi de lire un billet qui explique sans juger ! merci à toi ! P.S : quel bonheur pour moi aussi d'avoir découvert ton beau blog !

  2. Sabbio dit :

    Ton billet me plaît car il donne des titres références! C'est étrange, j'ai un a priori sur le genre mais pas sur les titres que tu donnes et je regarde volontiers ce genre de films…Le disque-monde est sur ma LAL depuis que j'ai lu qu'il y avait un peu de cette sage dans les aventures de Thursday Next que j'adore! Quant à Tolkien (que je connais version films ;D) je dois dire que Céline du Blog Bleu m'a bien donné envie d'enfin m'y plonger!D'ailleurs elle parle plusieurs mois avec passion (du coup elle a suscité mon intérêt pour cette série)de "Games of throne" de George R. R. Martin qu'elle vit à sa lecture http://leblogbleu.over-blog.net/article-george-r-r-martin-a-song-of-ice-and-fire-54237141.html et de son adaptation en série par la grande HBO (elle en a encore parlé ce dimanche 😉

  3. Malo dit :

    J'ai découvert la fantasy il y a peu, grâce à Tolkien. Et je suis tombée sous le charme. J'ai envie de découvrir tous les autres auteurs que tu cites (à lire ma PAL, y'en a déjà quelques-uns) et, ce genre est en train de devenir mon genre littéraire favoris. Je pense avoir gardé mon âme d'enfant. J'ai besoin de merveilleux pour m'enrichir et me faire avancer dans ma vie. Quand je lis, j'ai besoin de m'évader et rien de mieux pour cela que la fantasy et puis, ça fait travailler mon imagination. La fantasy est un genre formidable !

  4. Eiluned dit :

    George: Avec grand plaisir ! Je pense que comme toute littérature il faut tenter avec divers ouvrages et voir si le charme opére ou non ! Merci de m ' avoir donné cette idée ! Et bien sûr je serais ravie que tu succombes toi aussi a ce genre!Sabbio : Le disque monde c 'est vraiment a lire ! Pour moi c' est un peu la série avec laquelle je bassine tous mes amis! Sinon Thursday next j'adore! Quant au trône de fer je guette les trailers de l'adaptation qui me rendent particulierement impatiente! Surtout qu'il y a l'acteur qui jouait Boromir dans le seigneur des anneaux qui là va jouer un des personnages principaux et que cette idée m'enchante!Malo: Oh que oui la fantasy est un genre formidable. J'en aime d'autres mais celui là a vraiment une place à part dans mon coeur de lectrice. Et puis s'évader dans d'autres mondes ça mets un peu de soleil dans la grisaille!

  5. belledenuit dit :

    J'ai offert récemment à ma fille le T1 du magicien noir et pour l'instant ça a l'air de lui plaire; J'ai lu et adoré "le seigneur des anneaux" et "l'assassin royal" jusqu'au T6. Je t'avouerai que je ne me sens pas de me lancer dans les Annales du disque Monde vu le nombre de bouquins qu'il y a. J'ai peur de ne pas aller au bout. En tout cas, ton billet est très intéressant.

  6. Aymeline dit :

    Très intéressant !!! Il y des sagas que je n'ai pas encore lu mais c'est prévu, d'autres que je ne connais pas (et merci de les faire découvrir), et Tolkien à l'univers tellement riche qu'il y a des ouvrages du CNRS sur le sujet (bonne comparaison avec Balzac d'ailleurs).Bref, vive la fantasy 😀

  7. maggie dit :

    Il faut que je découvre cet univers car je n'aime pas particulièrement la magie, ni les cycles mais on peut toujours changer d'avis : en revanche, j'ai apprécié le seigneur des anneaux… il faut juste que je relise bilbo le hobbit car je ne me rappelle plus trop de l'histoire…En tout cas merci pour els références !

  8. Je me suis commandé "les dames du lac" !!!!!

  9. Alice dit :

    J'ai des périodes de Fantasy, mais c'est assez variable. J'avais vraiment bien aimé la Belgariade et j'ai lu plusieurs Terry Pratchet qui m'ont bien fait rire. En revanche, j'ai beau admirer Tolkien et bcp aimer le Seigneur des Anneaux en film, les livres je n'y arrive pas, il y a bcp trop de descriptions pour moi…

  10. Eiluned dit :

    Belle de nuit : Tu peux toujours piocher par ici et par là pour les annales du disque monde, à part les trois premiers tomes les récits ne se suivent pas vraiment, et sont bien souvent des histoires indépendantes.Aymeline : Ah oui! Vive la fantasy !Maggie: Avec plaisir ! Laisse toi tenter tu verras qu'on peut avoir de très bonnes surprises!Georges : J'espère que tu aimeras !!!Alice : C'est vrai que Tolkien est très prolixe en descriptions, mais j'aime bien ça parfois :p (ça dépend de mon humeur à vrai dire ^^)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s