Pourquoi lire (en attendant la chronique)

Je voulais faire une chronique du livre de Charles Dantzig, que j’ai plutôt bien aimé, même si j’ai quelques petites réserves. Oui mais voilà, le livre est dans les cartons, donc ça attendra qu’il soit déballé et que je puisse remettre la main sur ce qui m’avait marquée.

Du coup, je me suis dit que j’allais faire un petit article des raisons qui me poussent moi, à lire.

Pourquoi donc suis-je adepte de la plongée en eaux d’encre et de papier?

1) Je suis tombée dedans quand j’étais petite. Un syndrome potion magique d’Obélix version livre en somme.
Je savais à peine marcher que j’avais déjà ma carte de bibliothèque (il faudra que je fasse appelle à ma mère pour vous montrer cette relique qui en somme est le commencement de tout.)
2) On m’a lu des histoires. Et j’ai aimé ça. Et je crois que sans cette habitude familiale de m’occuper en racontant diverses choses allant des contes de fées à l’histoire édulcorée de Jules César (mon grand-père me dit encore que je réclamais souvent  » Raconte moi Jules César, papi. »), ou encore à me mettre pour me réveiller le matin, des disques contant l’histoire des rois de France, pendant que je petit-déjeunais en rêvassant, y est pour beaucoup. Je suis amoureuse de l’Histoire et des histoires.
3) Mes parents lisent, fréquentent avec assiduité les bibliothèques et j’ai eu l’habitude d’y déambuler pendant des heures entières. Dans une bibliothèque je suis comme un poisson dans l’eau, un poisson qui papillonne. Et les bibliothèques m’émeuvent tant que j’ai expérimenté un début de syndrome de Stendhal version corrigée et revisitée la première fois que j’ai mis les pieds à la Médiathèque de Toulouse. Voir autant de rayonnages et de livres qui m’attendaient a bien failli m’achever.
4) Je suis une sauvageonne dotée d’un caractère difficile et également pourvue d’une tendance à en demander beaucoup en terme de relations amicales. Du coup, lire était pour moi le synonyme de vivre d’autres vies, de me faire des amis fictifs, et surtout de m’évader quand la solitude était trop pesante.
5) Au fil des ans, lire est devenu pour moi presque un équivalent de la respiration. Je lis en marchant, en préparant à manger, au lit, aux toilettes, dans la salle bain, en mangeant, en écoutant de la musique. Je lis à l’intérieur, dehors, par tous les temps. Lire est vital.
6) Rien ne me fait plus m’évader qu’un bon livre. J’aime le cinéma, les séries télé (les bonnes), dessiner, coudre, faire de la pâtisserie, ou parler. Mais je n’aime rien tant que de lire. Je me coupe du monde quand j’ouvre un livre, et peu me chaut alors les vicissitudes de ce monde, je suis aux abonnés absents, dans des mondes où je ne suis que l’observatrice suprême, et où je suis tour à tour n’importe quel personnage, sans pour autant que cela m’impacte profondément.
7) Un livre ne vous blesse pas. Il peut vous émouvoir, vous mettre en colère, vous déplaire, et vous pouvez le fermer à n’importe quel moment. Le ranger aux oubliettes. Il ne se mettra pas à vous courir après.
8) Certains livres ont le don de vous changer. De vous laisser presque exsangue quand vous lisez le mot fin, et  vous donnent envie d’arrêter le temps, de figer ce moment parfait où vous êtes entrés en adéquation avec les personnages.
9) Parce que relire un livre aimé c’est rendre visite à de vieux amis, retrouver des lieux familiers, se trouver soi même, se souvenir d’une époque.
10) Parce que lire permet aussi d’échanger. Que je ne connais pas plaisir plus grand que de parler d’un livre aimé, que de vanter ses mérites comme un commercial de mots et de phrases, qu’offrir un livre qui plaira est une joie sans pareille, et qu’il est agréable de se tordre le cou dans un métro, un bus ou dans la rue pour voir ce que lit quelqu’un. Une curiosité de lecteur. L’ais-je lu? Quel est cet ouvrage dans lequel est plongé cet étudiant sérieux. Quelle phrase fait sourire cette vieille femme?

Lire, une tasse de thé à la main, et avoir l’impression que le temps se fige. Lire et avoir son imagination qui vagabonde… Lire toujours et encore !

Et vous,  pourquoi lisez vous?

Et en parlant de lecture, et d’aimer lire vous pouvez aller voir le joli billet d’Asphodèle à ce propos.

Advertisements
Cet article a été publié dans Blablas. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Pourquoi lire (en attendant la chronique)

  1. tes raisons sont aussi les miennes, j'adhère totalement ! ce livre m'attend depuis sa sortie en librairie, j'avais bondi dessus !!!!

  2. Aymeline dit :

    Très bel article sur la lecture 🙂 J'aime en particulier le fait de revoir des "vieux amis", je viens de relire Bilbo le Hobbit un vrai bonheur ! Et j'ajouterai que j'aime lire car certains livres m'ont appris de véritables leçons de vie et feront toujours un peu partie de moi…

  3. dogra magra dit :

    mes raisons sont plus ou moins similaires aux vôtres. il n'y a rien de plus agréable qu'un bon livre, un fauteuil moelleux et un thé brûlant. rien n'est plus délicieux que le moment où l'on découvre un nouveau livre, la seconde même où l'on ouvre le précieux ouvrage. la première page, la première ligne, et à la fin, la sensation d'avoir voyagé et découvert un ami cher. mais hélas mes mots sont bien trop maladroits pour décrire ô combien j'aime lire. votre article, au contraire, délivre parfaitement le message.

  4. Sabbio dit :

    Je me reconnais dans tous tes points! Le "Voir autant de rayonnages et de livres qui m'attendaient a bien failli m'achever." m'a fait rire ^^ et le côté un peu "sauvage" qui est souvent déçue par les autres je connais également… du coup certains héros de livres nous accompagnent avec grand plaisir!

  5. Eiluned dit :

    Georges : Le livre vaut le détour, même si je m'attendais à mieux, et il va falloir que je m'attelle à ma chronique ^^Aymeline : Merci 🙂 C'est vrai que parfois les livres nous laissent profondément marqués, et un peu plus sages !Dogra magra: Je ne trouve pas vos mots maladroits, mais merci du compliment !Sabbio: Oh oui, certains héros nous accompagnent, et j'ai plaisir à croire qu'ils ne nous quittent jamais vraiment !

  6. Daphy dit :

    Tout est si bien dit !!! Lire, pour moi, c'est s'évader dans d'autres histoires, dans d'autres univers. Lire, c'est partager et rentrer dans l'intime d'une histoire. Lire est une formidable façon de voyager, de découvrir le monde…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s