Rendez vous avec un mot : lit.

Hello, hello !

Le texte d’aujourd’hui est un peu une ode aux vieux objets. Mais en collant au mot du jour : Lit !

Voici mon texte, un peu court, mais qui est venu d’une traite !

On dit que certains objets ont une âme. Qu’ils peuvent vous raconter, si vous les écoutez bien, de multiples secrets. Des histoires du passé, des vestiges de vies enfouies.
Ce n’était pas elle qui dirait le contraire.
Depuis enfant, son père l’avait accoutumée à l’emmener dans les brocantes, à chiner, à chercher la perle rare, l’objet qui vous dirait : « tu dois me posséder ». Elle avait récupéré des morceaux de dentelles, des vieilles perles, parfois des nécessaires de couture usés par le temps, des vieilles cartes postales bleuies par l’encre des mots, mais rarement des meubles. Ils étaient trop importants. Elle ne s’était jamais senti appelée par le mobilier. Il l’intimidait. Son appartement était du coup, un savant mélange entre mobilier Ikéa et petits choses chinées. Mais elle aimait ce quotidien de bric et de broc, ce sentiment de moderne et de désuet. Les meubles, elle s’en occupait par contre pour les autres. Elle retapait, ponçait, peignait avec brio. Mais jamais pour elle même.
Jusqu’à un matin. C’était une journée de juin. Elle s’était levée tôt, après une soirée et une nuit plutôt agitée. Elle avait rendez vous chez un particulier, qui avait fait appel à plusieurs chineurs pour vider sa maison. Elle arriva avant tout le monde, ce qui était plutôt rare. Accueillie par un jeune homme à la mine un peu perdue et défaite, signe évident de deuil récent, elle fit preuve de la plus grande discrétion en parcourant la maison silencieuse. Elle remarqua plusieurs choses, mais continua de faire le tour. Jusqu’à arriver dans une chambre. Les murs d’une blancheur monacale contrastaient avec les épais rideaux de velours bleu roi du lit qui emplissait la pièce. Un immense lit à baldaquin, dont les colonnes étaient des nymphes délicatement ouvragées. Ce qui aurait pu être kistch à souhait lui parut rafraichissant. Il lui semblait que l’air vibrait de cette rencontre entre elle et cet objet. Déjà, dans sa tête, elle le paraît de couleurs claires, le réhabilitait, lui redonnait vie. Elle toucha délicatement de la main le bois sombre, épousant les contours d’une colonne. En une succession d’images, la vie de ce lit défila devant ces yeux. De lectures sages du matin, en siestes pas si reposantes que ça, d’enfants sautant sans ménagement à adolescentes allongées, se chuchotant des secrets. Rideaux fermés pour mieux protéger d’hypothétiques choses à cacher, à ouvert, pour laisser entrer la lumière.

Ce jour là, elle n’acheta que le lit. Mais repartit également avec un numéro dans la poche, et un trésor sous le sommier, ce qu’elle ignorait encore.
Et pour la semaine prochaine, le mot est : Commandant. J’imagine déjà très bien le mien ! (Un commandant aux armées, ah et tiens, je pourrais même vous parler d’un personnage à moi, un vieux machin que je côtoie depuis des années et des années…)
Aymeline a participé ici.
Advertisements
Cet article a été publié dans Blablas. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Rendez vous avec un mot : lit.

  1. Aymeline dit :

    J'aime beaucoup ton histoire, on s'imagine bien le lit ! Voici ma participation : http://arieste.over-blog.com/article-rendez-vous-avec-un-mot-lit-77201373.html

  2. Syl. dit :

    Un trésor ? Fictif ou réel ?Ton texte m'a surtout fait penser que je dois bientôt aménager le futur appartement de mon fils aîné qui quitte la maison… L'oisillon part… Et nous préférons les vieux meubles aux meubles neufs et sans âme (enfin moi plus que lui !). Je vais jouer les restauratrices cet été…

  3. Eiluned dit :

    Aymeline : Merci pour le compliment, et merci pour la participation surtout :)Syl : Les deux peut être ! Et pareil, pour les meubles, j'aime les deux. Vieux, pour leur histoire et l'envie de les retaper, et plus modernes, (comme mes bibliothèques Ikea chéries !)

  4. Luna dit :

    Joli texte, tu écris vraiment très bien !Merci d'être passée 🙂

  5. Asphodèle dit :

    Joli texte et ambiance assurée, je m'y voyais !! Une suite avec le commandant ? J'aime aussi les vieux meubles et pour Ikéa, l'avantage c'est qu'on arrive bien à les intégrer dans un décor quel que soit le style !! (et j'aime le bric et le broc…;)). J'espère pouvoir participer mais comme tu le sais, ce n'est vraiment pas de la mauvaise volonté mais du temps qui me manque (trop !).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s