Les jumelles de Highgate d’Audrey Niffenegger.

Hum. Comment vous parler de cet ovni? En achetant le bouquin, je m’attendais à lire un espèce de huit clos, une enquête sur le passé, quelque chose de sombre et exaltant à la fois…

Bon.

Alors, autant vous dire que ce livre m’a laissé très très perplexe ! Le pire, c’est que je ne peux pas dire que je n’ai pas aimé. Enfin, que je vous résume un peu l’histoire tout de même.
Julie et Julia, deux jumelles américaines, se voient léguer par leur tante, qu’elles n’avaient jusque lors jamais vue, toute sa fortune et un appartement à Londres. Pour entrer en possession de cet héritage, il leur faudra, dès leur vingt et un ans, venir vivre un an dans cet appartement, et que leurs parents n’y entrent pas.
Mais pourquoi? On sent qu’entre Elspeth, et la mère des jumelles, Eddie, il y a une vieille histoire pas très jolie jolie.

Le résumé avait tout pour me plaire, le nom de l’auteur me disait furieusement quelque chose (et je sais pourquoi maintenant, elle a écrit the time traveller’s wife, que certes je n’ai pas lu), mais…
Le démarrage est trop long déjà. On croit qu’on va entrer dans le vif du sujet tout de suite mais non. Les jumelles n’ont pas encore vingt et un ans au début du livre, Elspeth n’est pas encore morte, et quand elle meurt, on suit plutôt les errements de Robert (c’est dommage, son personnage avait tout pour me plaire, paumé, follement amoureux, intellectuel, oui mais bon ROBERT! Moi ça me fait pas rêver Robert, ça me fait penser à « Roberte » Pattinson, et euh… Ca me bloque direct!), et les turpitudes de Martin, son voisin, souffrant de graves Tocs.
Ce qui est bizarre, c’est que ce sont des personnages très intéressants. Robert, par exemple, travaille dans le cimetière Highgate, fait une thèse là dessus, et avec lui est évoqué les personnages importants qui y sont enterrés. Martin, lui, avec ses tocs, et sa femme qui le quitte, est également un très bon personnage.
Néanmoins, quand l’action commence réellement, il lui manque un petit quelque chose. Le fantastique est mal amené, l’appartement n’est pas si fascinant que ça, et les jumelles bien trop clichés. (Une dominante/une dominée mouais.)

Et puis on arrive à la fin.

Et alors, cette fin c’est du grand n’importe quoi ! Déjà, je la trouve un brin amorale. Et… Abusée. Je crois que je ne peux pas dire mieux.

Donc, ce n’est pas un mauvais roman, ça se lit très bien, mais je déplore que d’une idée de base qui aurait pu être formidable on arrive à quelque chose de si… Décousu.

Cet article a été publié dans Littérature contemporaine. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour Les jumelles de Highgate d’Audrey Niffenegger.

  1. Irrégulière dit :

    Malgré ton avis mitigé, je dois avouer que je suis assez curieuse…

  2. maggie dit :

    Tiens moi aussi j'ai lu cette quatrième de couverture alléchante mais je ne l'ai finalement reposé… Je crois que je vais mettre ce titre de côté…Peut-être plus tard… Mais au final tu arrives à piquer notre curiosité !

  3. yuko dit :

    C'est terrible quand tu suis des personnages et que la fin n'est pas à la hauteur de tes attentes…

  4. zarline dit :

    J'avais bien aimé The time traveller's wife même si j'y avais aussi trouvé quelques longueurs. J'hésitais pour ce nouveau roman mais ton avis refroidit sérieusement. Bon, maintenant qu'il est en poche, je pourrais me laisser tentée plus facilement.

  5. Aymeline dit :

    Je ne crois pas que je le lirais, j'ai trop de livres plus prometteurs qui m'attendent🙂

  6. Syl. dit :

    Je suis moi aussi très curieuse.Robert… ça me fait penser à camion.

  7. Eiluned dit :

    Irrégulière : Ca se laisse lire de toute façon, j'espère juste que tu ne seras pas trop déçue ^^Maggie : C'est vrai que la quatrième de couverture est très alléchante, et peut être est-ce là que le bas blesse ! Du coup, on s'attend à beaucoup de choses, peut être même trop !Yuko : Oui ! Là j'ai vraiment été super déçue !Zarline : Je l'ai acheté en poche, et c'est vrai que je ne l'aurais jamais acheté en grand format, et finalement, je ne suis pas trop énervée vu que ce n'était pas une si grosse dépense…Aymeline : Tu as bien raison ^^Syl : C'est bête hein, mais pour moi il y a des choses rédhibitoires, et un mauvais choix de prénom ça peut tout à fait entrer là dedans…

  8. claudialucia dit :

    Oui, ben, tu ne me donnes pas envie! Ta répulsion pour le choix du prénom m'a amusée. J'ai appris, avec l'expérience que le goût pour les prénoms était vraiment une question d'époque! Il y a de charmants jeunes gens (ou jeunes filles) qui portent actuellement des prénoms qui (lorsque j'étais enfant) étaient considérés comme ridicules ou franchement laids ou réservés à des personnes très âgées. L'inverse est vrai! Les jolis prénoms de mon enfance n'ont plus cours!

  9. Luna dit :

    J'avais bien aimé Le temps n'est rien, alors je dois dire que même si ton avis n'est pas vraiment positif, j'aimerais bien voir de mes propres yeux ce que ça donne ! Et puis, si j'aime pas, tant pis, j'aurais été prévenue… de tout façon je compte bien l'emprunter à la bibliothèque ;)Merci d'être passée !

  10. Ys dit :

    Je n'ai pas du tout aimé "Le temps n'est rien", j'ai trouvé ça niais ; ça ne risque pas que j'essaie celui-ci…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s