Je m’habillerai de nuit

Miyards* ! Tiphaine Patraque est de retour!

Je viens de dévorer, comme à mon habitude, le dernier Pratchett.
Ce roman a beau se passer sur le Disque Monde, il ne fait pas partie des annales, mais bien de la série qui ne concerne que Tiphaine.

Tiphaine est une sorcière. Très jeune, elle a été (dans les tomes précédents) amenée à vivre des choses que bien des filles de son âge n’ont pas eu à affronter. Mais Tiphaine tiens bon. C’est une sorcière têtue, arrogante, bref, une vraie sorcière, comme dirait Mémé Ciredutemps.

Oui mais voilà, tout ne tourne pas rond dans le pays du Causse, pays de calcaire, où elle a son territoire. Voila que les gens se mettent à la craindre, à l’accuser de tous les mots, et même Raymond, qu’elle a jadis sauvé de la reine des fées, lui tourne le dos. Il est fiancé avec une autre (LE GUEUX !) Et voilà qu’on lui met sur le dos la mort du baron, un vol d’argent, et tous les maux de la terre.
Mais qu’est ce qui se passe? Evidemment, Tiphaine ne va pas se laisser faire et aidée de ses amis les Nac Mac Feegle, elle compte bien découvrir ce qui se trame, quitte à aller à Ank Morpok, s’il le faut.

Encore un roman excellent, Tiphaine est vraiment ma petite préférée parmi les personnages de Pratchett, et l’apparition de nombreux guests : Mémé Ciredutemps, Nounou Ogg, Eskarina Lefèbre, la fameuse boutique et la propriétaire de la ligne Pipo (qui vous vend tout pour avoir l’air d’une sorcière, des fausses verrues aux vieux chaudrons), Angua, agent du guet un peu hors norme, et j’en passe…

J’ai ressenti une grosse bouffée de tristesse en fermant le livre, et en me disant que peut être… Peut être est-ce le dernier avec Tiphaine. Ce qui me rend très triste. Combien de Pratchett encore à lire? Pas autant que j’aimerais je pense.
Mais j’aurais toujours le loisir de les relire, ce qui n’est déjà pas si mal…

*Juron préféré des ch’tis hommes libres, les Nac Mac Feegle qui sont aussi buveurs que teigneux, mais qui ont un grand cœur, quand ils arrêtent de se bagarrer !

Publicités
Cet article a été publié dans Fantasy. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Je m’habillerai de nuit

  1. Adalana dit :

    J'adore Terry Pratchett et ses annales du Disque-monde, mais j'ai pris un peu de retard dans mes lectures donc je n'en suis pas encore à ce tome-ci. Je vais sans doute profiter de l'été pour me rattraper ! 🙂

  2. Aymeline dit :

    Ma bibliothèque en possède pas mal donc je vais les commencer à la rentrée, il me tarde de les lire 🙂

  3. belledenuit dit :

    Je ne connais pas du tout l'auteur mais ça me semble un peu décalé comme lecture non ?!

  4. Eiluned dit :

    Adalana: Si tu adores Pratchett tu va te régaler ^^Aymeline : Je t'envie de ne pas les avoir lus :p Tu as de belles heures de lecture devant toiBelledenuit : Ah oui complètement… C'est de la fantasy de l'humour, des références, un brin parodique, ça reprend les clichés du genre en les magnifiant… Si tu ne connais pas Pratchett, il faut absolument essayer!

  5. Asphodèle dit :

    3ème commentaire qui ne passe pas avec mon adresse gmail (compte google, il faut tout retaper à chaque fois, vive Blogger) donc je dis, je passe ! Flemme de tout retaper !! Sorry 😦

  6. Luna dit :

    L'histoire à l'air très sympa ! Après j'ai du mal avec l'auteur, du coup je ne suis pas certaine que je prendrais le temps de le découvrir…

  7. Anonymous dit :

    Pardon, mais c'est Roland, pas Raymond… ^^Comme tous les Pratchett, une petite merveille…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s