Des mots pour l’été 1

Sur une idée d’Asphodèle, un atelier d’écriture a vu le jour pour l’été.

Pour cette première version, nous devions caser ces mots dans un texte : allergie – astre – affriolant – arbre – anagramme – accident – artifice – abricot – abandon.
  J’en ai tiré ce petit texte sans prétention, qui ma foi, m’a bien amusée ! Ca ferait une très chouette introduction à un roman de gare je trouve :D 

« Allongée sous un arbre ployant sous le poids de gros abricots , elle lisait en cueillant de temps en temps un fruit bien mûr, qu’elle mordait à pleines dents, inconsciente du fait qu’elle tachait sa robe affriolante, achetée quelques jours plus tôt. De toute façon, elle n’avait personne à charmer.  Pourtant, elle se pliait toujours aux artifices de la féminité, façonnait son image pour pouvoir se regarder dans le miroir. Elle rêvait d’être une héroïne de roman, de céder avec abandon aux affres de la passion dans les bras d’un bellâtre qu’elle aurait sans doute rencontré par accident, en lui rentrant dedans en voiture par exemple. Il la considérerait comme une déesse, l’appellerait son astre, vénérerait le sol qu’elle foulait, et l’emmènerait dans les plus beaux endroits du monde.
Elle eut un sourire amer en reposant son livre. Il fallait qu’elle arrête de rêver un peu, et surtout de lire trop de romans d’amour. La réalité était, là, son dernier flirt en date était un mordu d’anagrammes, souffrait d’une dizaine d’allergies, et était tout sauf séduisant. Sans compter qu’il vivait encore chez ses parents.
« Excusez-moi, fit une voix virile de l’autre côté du grillage, vous n’échangeriez pas quelques abricots contre une invitation à l’apéritif ? »
Elle se redressa légèrement  et jaugea, derrière ses lunettes de soleil, l’homme qui venait de lui parler. Son nouveau voisin était prometteur. Elle rajusta un peu sa robe, et se prépara à lui répondre d’une voix qu’elle espérait enchanteresse. »
 
Cet article a été publié dans Blablas. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Des mots pour l’été 1

  1. Luna dit :

    C'est très joli, j'aime beaucoup🙂

  2. Asphodèle dit :

    Je ne sais pas si c'est une intro à un roman de gare mais c'est bien écrit et ça traduit très bien l'esprit "vacances" ! On te sent mûre comme un abricot pour découvrir le Morvan et ses…tentations ;)J'espère que le WIFI passera pour les mots en B !! Et nous aurons peut-être une suite à l'apéritif…hum hum !!😉

  3. Gwenaelle dit :

    Je me suis bien amusée à cette lecture, tu respectes les codes du genre mais avec une ironie sous-jacente qui fait mouche!😉

  4. Syl. dit :

    C'est l'été… pêches, abricots, chaleur, torpeur, rêves et plus si affinités…

  5. Jean-charles dit :

    Excellent ; Effectivement un début de roman d'été, bien rigolo.

  6. Aymeline dit :

    J'ai vu des romans de gare moins bien écrits que ça, comme dit Gwenaelle il y a une petite ironie qui fait bien passer la chose😀

  7. Départ : 98 dit :

    Une suite, une suite ! Tu ne vas pas nous laisser dans le questionnement ?!!!!C'est incroyable comme on a tous écrit des textes différents, c'est vraiment plus amusant que je ne croyais (Jen s'est régalée en tout cas).A plus tard avec la lettre B.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s