Les plumes de l’été 3

Comme tous les samedis, je participe à l’atelier de l’été organisé par notre chère Asphodèle. Cette semaine, il faut placer ces mots en c : 
 
carotte – cercle -Chili ou chili* – castor -cage – camomille – caravane – casserole -chronique – carnaval -charivari – caravelle – chavirer – chocolat.

Elle découpait les carottes avec rage, en écoutant à la radio les chroniques littéraires d’un homme à la voix si suave qu’elle retenait rarement les titres des livres évoqués. Sa façon de prononcer avec détachement certains mots lui faisait chavirer le cœur. Elle mit à mijoter les tomates concassées, avec un peu d’épices mexicaines et de viande hachée. Elle se demanda un instant si l’ajout de carottes allait être concluant, mais les mit tout de même dans la casserole. Elle suivait depuis des années la même recette de chili, et avait un peu peur que cette fantaisie risque de compromettre son dîner. Etait-ce vraiment une bonne idée d’avoir invité le nouveau voisin ? Sans doute que non. Mais elle l’avait trouvé tellement déprimé quand elle l’avait croisé au supermarché la dernière fois, qu’elle avait flanché. Le toit de sa maison avait été dévasté par un violent orage et il vivait depuis dans une caravane. Il avait comparé sa vie du moment à l’existence d’un castor capturé qui était passé d’une forêt à une cage trop étroite.  Se servant une tasse de tisane à la camomille, elle fut dérangé par le charivari de ses deux chats qui se battaient. Pas moyen d’être tranquille. Elle soupira et essuya ses mains sur son tablier en liberty, s’arma du balais et à l’aide de coups légers mais concluants mis fin à la bataille infernale. Sa pâte sablée devait être prête. Elle la découpa en cercles qu’elle garnit de bananes et de chocolat.
Le temps passait vite, et il était l’heure de se préparer. Tentant de se maquiller sans avoir l’air de se préparer pour un carnaval, elle eut envie de s’enfuir en courant. Elle se faisait l’effet de Christophe Colomb devant monter sur une caravelle, et n’en ayant plus vraiment envie.
On sonna à la porte. Quand elle ouvrit, elle sentit sa peur s’évanouir en fumée en voyant le sourire de son voisin, aussi large que possible, derrière son bouquet de fleurs. Après tout, découvrir l’Amérique, ce n’était pas très compliqué !
Cet article a été publié dans Blablas. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

12 commentaires pour Les plumes de l’été 3

  1. Asphodèle dit :

    Superbe ta chute…et ton texte aussi, bien sûr. Merci de ta participation… (Que de promesses ce bel été !)

  2. Jean-Charles dit :

    Un sourire et des roses déposés sur sur un beau dans lequel les mots ont trouvé naturellement leur place.

  3. célestine dit :

    Un scénario à la Bridget Jones…j'adore les comédies romantiques! Pour la tienne je verrais bien Scarlett Johansson et Keanu Reeves dans les rôles principaux.

  4. Gwenaelle dit :

    J'aime bien ton histoire : courte mais efficace et avec une fin pleine d'humour!

  5. Syl. dit :

    J'aime cette dernière phrase. Le reste aussi Eiluned… Et la première aussi. C'est comme moi. Parfois je cuisine en cadence du rythme de la radio et le tempo du parler. Certains invités me font bouillir.Charmant voisin…Bises

  6. Olivia dit :

    J'aime tout particulièrement le début et la fin !

  7. Suzame dit :

    Très chouette comme histoire.Bravo.

  8. Coumarine dit :

    ah oui! Eiluned… c'est vraiment bien raconté… avec la métaphore finale qui fait sourire et n'augure que du bon…J'aime bcp!

  9. Ella B. dit :

    oui, tu as l'art de l'écriture sans aucun doute : la narration descriptive, le déroulement, et la chute non des moindres !:-) Un scénario à la "sur la route de madison".. bravo !

  10. Amélie dit :

    Je viens de découvrir ton texte, et je le trouve très chouette ! J'aime beaucoup, beaucoup la fin (j'ai bien ri avec la dernière phrase !), et j'aimerais bien rencontrer le voisin…

  11. Eiluned dit :

    Asphodèle : Merci ! Ce texte a été un peu plus dur à écrire que les autres ^^Jean Charles : C'est adorable!Célestine : Why not ;)Gwenaelle : Merci !Syl : Oui hein? Un peu de charmant ne fait pas de mal !Olivia : Merci !Suzanne : Ca me fait plaisir :)Coumarine : J'avoue je suis plutôt contente de ma métaphore ^^Ella B : Oh là là je rougis là !Amélie : A défaut de le rencontrer, il revient ce samedi ^^

  12. Aymeline dit :

    un texte très sympathique je vais de ce pas voir la suite🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s