Les plumes de l’été 4

Cette semaine, et pour la quatrième fois, je participe au jeu de notre Asphodèle. Les mots à utiliser étaient les suivants :

DALLE – DIVIN – DÉCLIN – DIAMANT – DÉSIR – DÉLIQUESCENCE – DANSE – DÉMON – DÉSAMOUR – DÉSESPOIR – DAUBE – DEVORER – DIPLOMATIQUE – DRUIDE et DIATRIBE

J’ai repris mon personnage des fois précédentes, et vous offre la suite de ses aventures avec son charmant voisin…


Pelotonnée sur le canapé, elle regardait la pluie tomber tout en écoutant d’une oreille distraite un reportage sur les druides et les légendes qui en découlaient. Elle vivait bien le déclin de l’été qui après avoir enchanté les premiers jours du mois de juillet était visiblement parti pour quelque temps en vadrouille. Mais elle aimait le mauvais temps, qui lui permettait de s’adonner à des activités que le soleil rendait coupable. Elle se mitonnait de divins petits plats bien chauds, s’adonnant avec plaisir au démon de la gourmandise, passant des heures derrière son fourneau à préparer daubes, gratins, gâteaux, des armées de plats qui auraient nourri le désespoir lui-même, et qu’elle offrait à des victimes consentantes, de ses parents en passant par ses amies, et son voisin.
Éteignant la télé, elle décida de s’offrir une marche sous la pluie, de savourer l’orage qui grondait telle une diatribe d’une mère nature survoltée, et elle revêtit une lourde et éclatante pèlerine cirée qui sous l’éclat de la lampe allumée brillait comme un diamant taillé.
Après avoir fait rentrer ses chats, qui peu fous, savaient eux le danger d’avoir le poil mouillé, elle se permit une petite danse impromptue dans la pelouse, gouttant la fraîcheur des gouttes qui l’atteignaient en une salve ininterrompue.
S’arrêtant pour ne pas risquer d’avoir le tournis et de finir les fesses dans l’herbe, elle risqua un coup d’œil vers la maison voisine. Dieu merci, son voisin, aux yeux qui avaient l’air de vous dévorer toute entière, n’était pas là. En voilà un qui l’avait fait rompre, dans la minute où elle l’avait vu, avec son désamour des hommes.  Néanmoins, malgré leurs échanges intéressants, et sans fausses attitudes diplomatiques de personnes amenées à se côtoyer régulièrement, elle était un peu échaudée. Était-ce une bonne chose de ressentir du désir intellectuel et physique pour cet homme ? Devait-elle vraiment s’abandonner à la déliquescence qui prenait ses sens tout entier quand elle se trouvait en sa présence ?
Elle réfléchissait à cette idée en remontant la petite rue qui menait à la forêt quand elle se heurta à quelqu’un.
   » Justement, je venais te voir. » Fit l’objet de tes pensées. Il lui prit le bras, et la tira fermement en direction de chez lui.
         »  J’ai la dalle, reprit-il. Et je compte bien te faire à manger. Ça t’évitera d’aller chercher la foudre dans les sous bois. Je n’ai pas envie qu’un grognon ou une mégère remplace ma charmante voisine qui aura trouvé la mort par excès d’insouciance. Je tiens à ma vue. »
      Se laissant entraîner, et appréciant la douleur qui habitait son bras et qui était synonyme d’une gentillesse déguisée et peut être de plus, elle eut un petit sourire.
Les journées de pluie offraient toujours quelque chose.

Cet article a été publié dans Blablas. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

16 commentaires pour Les plumes de l’été 4

  1. Luna dit :

    C'est (encore une fois) très jolie !Si un jour tu te fais publier, j'achète ton livre, c'est certain🙂

  2. Leiloona dit :

    Atmosphère pluvieuse très bien rendue ! Je file lire les chapitres précédents !😀

  3. ce voisin me paraît très intéressant😉 ! ton texte se lit avec fluidité, et les images surgissent d'elles-même ! félicitations

  4. Ella B. dit :

    Continue avec ce personnage et tu pourras en faire un livre magnifique !:-)

  5. Jean-Charles dit :

    Il manquait les paroles : I'm singing in the rain c'est comme ça que le texte filait dans ma tête.

  6. Julia Heim dit :

    J'ai beaucoup aimé ce personnage et ce qu'elle fait des journée de pluie! Quand à ce voisin… ma foi il me semble diablement séduisant! J'attends la suite! :))Bravo!🙂

  7. Asphodèle dit :

    Bravo Eiluned ! Je l'attendais cette suite…mais j'attends encore plus la suivante ! En attendant tu rends à merveille cette journée "frissonnante" d'émotions sous la pluie !! ET BRAVO POUR LE LIEN PROGRAMME ! Que tous les "blogspotiens" en prennent de la graine !!^^

  8. Coumarine dit :

    Ton personnage est intéressant et bien décrit! Tout ton art est de nous faire espérer une suite qui s'annonce "gustative". Bravo!

  9. Syl. dit :

    J'aime beaucoup. Tu emploies de belles images… "Les activités qui rendent coupable…" comme je connais bien !!! Et celle du ciré brillant comme un diamant taillé.Très beau !!!

  10. Jeneen dit :

    La phrase finale, extra ! Belle phrase, humour et finesse ! Personnage très vivant. Je file aussi lire les autres, vivement la suite (tu as la pression !)

  11. Gwenaelle dit :

    Drôle de manière d'inviter sa voisine à déjeuner… L'homme est un peu rugueux! Prochain épisode : la sieste crapuleuse?😉

  12. Eiluned dit :

    Luna : Ah ça c'est adorable ! Ca me touche beaucoup!Leiloona : Merci, j'espère que tu auras apprécié les autres.George : Oui je pense que mon héroïne ne risque pas de s'ennuyer avec lui ;)Ella B : Merci ! Néanmoins je suis plus à l'aise avec la fantasy, mais je m'entraîne à écrire autre chose et l'exercice me fait du bien.Jean Charles : Ah je l'imagine très bien avec son ciré en train de chanter elle aussi. D'ailleurs, ça me fait penser qu'il lui faut un prénom…Julia Heim : Les journées de pluie sont les meilleures !Asphodèle : J'ai la pression pour la semaine prochaine alors ! En tout cas, je suis contente que le lien ait fonctionné, une victoire sur la machine internet !Coumarine : Je ne sais pas encore ce qui va se passer, mais il y a aura sans doute une suite ^^Syl : Merci ! C'est ce que je préfère trouver des images, des comparaisons, tourner les phrases pour les rendre un peu mystérieuses, et plus ludiques. Mon style à moi peut être…Jeneen : Ah oui carrément, qu'est ce que je vais bien pouvoir écrire ! Mais ça dépendra des mots aussi ^^Gwenaelle : J'ai un faible pour les hommes un peu rugueux, ce sont finalement les plus tendres je crois ^^

  13. Luna dit :

    Oups !!joli*(ça m'apprendra à ne pas me relire… –')

  14. Célestine dit :

    "Mais elle aimait le mauvais temps, qui lui permettait de s’adonner à des activités que le soleil rendait coupable."Comme cela est bien dit! J'adore cette phrase.

  15. Amélie dit :

    J'aime beaucoup l'atmosphère que tu décris avec brio, le mystère qui règne autour de ce voisin… et moi aussi, j'attends la suite… Bientôt j'espère !!!

  16. Aymeline dit :

    Pas mal de femmes rêveraient d'un tel voisin^^ Et toujours bien écrit, je vais fouiner sur ton blog dans l'espoir de trouver une suite🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s