Fouquet par Jean Christian Petitfils

Si la rumeur veut que Fouquet soit tombé en disgrâce à cause de sa fête trop somptueuse à Vaux le Vicomte, et parce que le roi soleil a été jaloux de lui, la vérité historique est tout autre.

Mais qui est Fouquet? En commençant cette biographie, j’avais, malgré l’émission fort intéressante Secret d’Histoire sur France 2, une idée très vague de la vie de Nicolas Fouquet, surintendant, surnommé l’écureuil, né en 1615.
La famille de Fouquet fait partie de la noblesse de robe, depuis peu, malgré une prétention à la noblesse sous couvert d’homonymie. Si son père fut haut magistrat, ses ancêtres étaient drapiers, tout simplement.
Eduqué par les jésuites, et ayant grandi dans une famille très religieuse et éclairée, sa mère étant versée dans les simples, et son père grand collectionneur de livres (il en laisse 15.000, quand même !), il a bénéficié des meilleures conditions lors de sa jeunesse.
D’abord destiné à la prêtrise, puis remplacé par son frère aîné, il va petit à petit gravir les échelons du pouvoir.
Il est un homme à l’ambition dévorante, comme une bonne partie de sa famille (la devise de leur blason étant tout de même « Quo non ascendet » [jusqu’où ne montera t-il pas?]), et il va s’attacher à se construire un réseau d’influences.
Pourtant, c’est également un homme raffiné, cultivé, protecteur des poètes et des artistes, tenant salon, se faisant Mécène, il est esthète. De la Fontaine à Molière, en passant par Corneille qui lui dédie l’une de ses œuvres (Oedipe).
Néanmoins, Fouquet à le don de se faire des ennemis, et c’est Colbert qui sera le plus farouche. Tous deux se disputent les faveurs de Mazarin, qui les utilise à son gré, et qui les manipule l’un comme l’autre. Plus que le procès de Fouquet, ce sera finalement celui d’une autre époque qui se fera, et si Colbert y est pour beaucoup, il y a également la volonté de Louis XIV de s’affirmer et de se détacher des carcans qui sera pour beaucoup dans sa disgrâce. Fouquet sera le bouc émissaire, l’homme à abattre.
Il échappe à la mort, tout de même, et finira ses jours emprisonné à Pignerol (là où le masque de fer fut gardé !)

La biographie que nous livre Petitfils est foisonnante de détails, fort bien écrite, passionnante par moments, et nous plongeons dans les arcanes du pouvoir, entre Fronde, complots, coups bas et politique des uns et des autres. Fouquet apparaît sous sa plume comme un homme ambivalent, à la personnalité complexe, mais comme un des grands hommes de son temps. C’est un livre à lire, en prenant son temps, pour bien le comprendre et l’apprécier, et pour éviter l’indigestion. Il n’est pas toujours facile de se remettre à ce genre d’ouvrage qui s’ils sont des plus intéressants, sont bien souvent d’une densité effrayante.
En bref, une très bonne lecture, mais un poil longue !

                                                       Vaux le Vicomte

Publicités
Cet article a été publié dans Biographies. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Fouquet par Jean Christian Petitfils

  1. Aymeline dit :

    Ce livre a l'air très intéressant cette période historique et Fouquet sont très intéressants à étudier

  2. J'y ai fêté mes 10 ans de rencontre avec mon homme, nous avons visité le château de nuit, à la bougie, puis avons bu une coupette de champ dans le parc…. souvenir impérissable !

  3. Malorie dit :

    Après avoir vu la magnifique émission de Stéphane Bern, consacré à Nicolas Fouquet, je cherchais justement un ouvrage sur lui. Grâce à ton avis, je vais me lancer pour celui-ci.

  4. Asphodèle dit :

    Je trouve que les émissions de Bern sont souvent réductrices : quand on ne connaît pas, ça va, mais sinon on n'y apprend pas grand-chose qu'on ne sache déjà plus ou moins ; restent les belles images ! 😉 Tu as eu du courage de te plonger dans une telle bio à cette époque de l'année où tant de romans attendent ! 😉 Bravo à toi, tu en parles très bien ! Beau billet ! 🙂

  5. Eiluned dit :

    Aymeline : Oui c'est une époque passionnante, et le livre lui rend bien hommage par le biais de Fouquet.George : Oh c'est adorable comme anecdote ! Je n'ai encore jamais mis les pieds à Vaux le Vicomte, mais je compte bien le faire… Un jour !Malorie : Je vois que je ne suis pas la seule à qui Stéphane Bern donne des envies d'en savoir plus !Asphodèle : Oui, c'est pour ça que j'ai voulu en savoir plus je n'étais pas tout à fait satisfaite du peu appris. Les émissions de Bern sont bien dans le sens où elles donnent envie d'en savoir plus, ce qui ma foi, est déjà pas mal !Et puis tu sais, moi la rentrée littéraire… Je fonctionne trop aux coups de cœur et passades pour m'en soucier ^^

  6. AH Fouquet ! Surnommé l'écureuil =) Quand on voit son chateau, on comprend la jalousie du roi (évidemment il fallait que Colbert en rajoute une couche !)L'époque moderne est de loin ma période de prédilection ! =)

  7. Anonymous dit :

    ha, ha ,ha mettons la panique!mais d'où venait l'extraordinaire richesse de Fouquet égale à celle de Midas après son bain dans le fleuve Pactole?-peut on détourner autant d'argent?- peut on être un écureuil aussi économe?- ou bien sa compagnie de Commerce la Nouvelle Arcadie rapportait elle des bénéfices énormes et si oui pourquoi? Savez vous que Molière a écrit "Tartuffe" contre lui, presque sur commande royale, et qu'il était la grande figure du parti ultra catholique en France.Si Louis XIV ne l'a pas fait exécuter n'est ce pas pour lui extirper jusqu'au bout un secret qui avait fait dire à la Fontaine, son protégé, que ramage de papier et plumage d'écriture conduisent un corbeau au Phéonix dommage que le grand fabuliste n'ai pas fait une jolie récitation sur " tête de veau et tête couronnée" pour Vaux le Vicomte" ça s'imposait!!!!IN IXIA VIRGO CADET Pullus Maro

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s