E=mc² mon amour…

Lui, c’est Daniel, onze ans, fan de cinéma américain qu’il regarde clandestinement avec un ami, bon en classe, terriblement rêveur, et au parlé banlieusard, ce qui ajoute à son charme.
Elle, c’est Lauren, du même âge. Elle affectionne les vers de Racine, et ne daigne pas taquiner la muse, est américaine mais vit à Paris, dans les beaux quartiers. On peut dire d’elle qu’elle est surdouée.
Dans une ville d’eau, ils vont se rencontrer. Et quand un fan de cinéma américain rencontre une Lauren, c’est forcément le coup de foudre.
Une histoire d’amour entre deux gosses qui malgré leur intelligence, restent tellement enfants…

C’est une relecture pour moi, car ce livre a fait mon bonheur quand j’étais adolescente. J’en gardais un très joli souvenir, qui ne s’est pas atténué. Ce n’est certes pas d’un style détonnant, ni d’une originalité suprême, mais c’est une histoire qui vous fait sourire, rire, qui vous attendrit, vous attriste, et vous fait voyager. Avec eux. Daniel et Lauren. On rencontre peu de personnages, pas besoin c’est l’amour surtout qui est au centre, mais ceux évoqués sont tous à leur manière attachants. Du père de Daniel, qui parle au présentateur des infos, à ce vieux monsieur, croisé par hasard, qui leur sert de chaperon dans Venise.
C’est un livre très léger, mais en même temps, avec mes yeux d’adulte, je le vois un peu triste. Parce que ces gamins ne se sentent pas « conformes ». Qu’ils sont déboussolés. Perdus. Parce qu’on ne peut pas aimer durablement quand on a cet âge là et que tout nous sépare.

Ça reste tout de même une très agréable lecture, n’allez pas croire le contraire🙂

Et elle participe au challenge amoureux d’Irrégulière, catégorie histoire d’amour qui finit mal. (il va sérieusement falloir que je me remette à mes challenges moi, je suis une très mauvaise élève…)

Cet article a été publié dans Littérature contemporaine. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour E=mc² mon amour…

  1. belledenuit dit :

    J'en ai entendu beaucoup parler mais je ne l'ai jamais lu. Peut-être un jour…

  2. Asphodèle dit :

    Je l'ai lu il y a terriblement…longtemps, je ne m'en rappelle plus ! merci de la piqûre de rappel, je vais voir si je l'ai encore quelque part… Ton billet donne envie d'aller y refaire un tour !🙂

  3. Syl. dit :

    Dans la catégorie "Histoire qui finit mal" ? Oh ! Super Midinette est très triste !

  4. Irrégulière dit :

    pfiou, je l'ai lu quand j'étais en 5ème, ce qui ne nous rajeunit pas… j'en garde un excellent souvenir mais je ne le relirai sans doute pas, trop peur d'être déçue…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s