Le Choeur des femmes de Martin Winckler

Jean (Djin, une fille donc) Atwood est une interne brillante. Pour pouvoir enfin avoir le poste qu’elle brigue et mérite, elle doit passer six mois dans une unité appelée « Médecine de la femme », dirigée par un généraliste surnommé Barbe Bleue. Il en coure des rumeurs sur lui. Et notre héroïne, une miss je sais tout rigide et coincée, n’a vraiment pas envie, elle qui veut être chirurgienne spécialisée en gynécologie,  de se farcir cet huluberlu. Et pourtant…

Il est étrange ce livre. D’abord, par la construction, la complexité et la diversité qui font de ce roman quelque chose de pas forcément très simple à lire. On passe de point de vue de l’une, à point de vue de l’autre, à témoignages, en une vaste farandole. C’est dense. Très dense.
Et je ne vous parle même pas des termes médicaux. Une littéraire comme moi, avec aucune connaissance en médecine, galère forcément. Mais je me suis armée d’outils modernes, et google, notre ami, m’a éclairée.
Et puis franchement, je me suis laissée prendre. Jean est agaçante. Barbe bleue, aka le docteur Karma, est frustrant de perfection. Et pourtant. Malgré la rigidité de l’une, la trop grande bonhomie de l’autre, on s’y attache. Ce sont deux têtes de mule. Deux caractères entiers. Et Jean change, forcément.
On ne peut pas lire ce roman en s’imaginant être surpris. Certes on ne devine pas tout, mais quand même, même une naïve pathologique comme moi a bien vu venir certaines choses. Mais le charme est ailleurs. Dans les femmes que l’on rencontre. Dans les failles de Jean, son histoire, ses blessures, son passé. Dans la patience de Karma.
On aurait envie, en tant que femme, d’avoir ce genre de gynécologue. D’être aussi bien écoutée, comprise, entendue. D’être traitée avec douceur.
C’est un beau roman. Parce qu’il vibre d’amour pour les femmes. Un peu partout dans ses quasi 700 pages. S’il ne me laissera pas un souvenir impérissable, ce fut tout de même une lecture prenante.

Publicités
Cet article a été publié dans Littérature contemporaine. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour Le Choeur des femmes de Martin Winckler

  1. Syl. dit :

    Je ne le noterai pas Eiluned. Il ne me fait toujours pas envie.Biz

  2. Dans ma PAL,très envie de le lire ! mais je me doute qu'il doit être dense… il faut que je trouve le temps de le lire, mais en ce moment mes lectures sont beaucoup liées à la rentrée littéraire !

  3. belledenuit dit :

    Depuis le début et malgré ton avis, il ne me tente pas du tout 😦

  4. Asphodèle dit :

    Je l'avais déjà vu chez Gwen il y a quelques temps, je suis toujours aussi perplexe ! Pas motivée en ce moment car ma PAL augmente et des LC approchent à grands pas, si je le rencontre un jour par hasard qui sait ? ^^

  5. Eiluned dit :

    Syl : Ce que je peux comprendre, c'est un roman particulier !Georges : Je l'ai lu globalement vite malgré l'épaisseur, mais c'est vrai que quand on suit la rentrée littéraire, il y a fort à faire.Belle de nuit : Ce que je peux aisément comprendre ^^Asphodèle : Oui, le sujet est étrange, le roman l'est tout autant, je crois que le lire est une question de rencontre et de hasard !

  6. Aymeline dit :

    Ce n'est pas le genre de livres vers lequel je me tourne spontanément mais pourquoi pas à l'occasion 🙂

  7. Syl. dit :

    Eiluned, tu te rappelles que le 10, nous avons la LC de Blanche ?Aymeline n'a pas encore reçu sa commande. Si tu veux le reporter, il n'y a pas de problème.Bonne nuit

  8. claudialucia dit :

    Mais pourquoi c'est un Barbe Bleue s'il a de la bonhomie, de la patience?Un Dom Juan, peut-être? Mais un Barbe Bleue, ça suppose bien pire? Ou alors tu ne nous dis pas tout!

  9. Eiluned dit :

    Aymeline : Il faut essayer !Claudialucia : C'est ça, il a une réputation de Don Juan, pas vraiment avérée d'ailleurs, et aussi d'être particulièrement vache avec les internes… Mais le personnage est loin d'être Barbe Bleue en réalité.

  10. claudialucia dit :

    ah! ah! Le personnage réserve des surprises.Tu piques ma curiosité!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s