Les bannis et les proscrits tome 1 : Le feu de la sor’cière de James Clemens.

Cette lecture a été en réalité une relecture, parce que comme vous le savez peut être si vous me lisez depuis quelques temps, je suis un poisson rouge.
Donc, si j’ai lu les deux ou trois premiers tomes de la saga il y a déjà un certain temps, le temps que je les possède tous, j’avais tout oublié ou presque, et du coup, une flemme certaine de m’y remettre.
Ce qui est mal. C’est une très bonne histoire.
Mais d’abord, de quoi ça parle?

Tout commence par un acte désespéré réalisé par trois magiciens dont le pouvoir s’échappe, la création d’un grimoire. Lui seul pourra sauver leur monde, plus tard, même si cela veut dire qu’ils doivent se sacrifier.
Des centaines d’années plus tard, Elena, jeune paysanne, a ses premiers règles. Et avec ce passage obligé qui rend femme (enfin entendons nous, biologiquement parlant), sa main se teinte de rouge, et elle acquiert un étrange pouvoir. Si elle ne s’en rend pas compte sur le champ, c’est dans la fuite qui la mène sur d’étranges chemins, qu’elle prend conscience petit à petit de sa transformation. Dans la douleur et dans les flammes…

Ne vous fiez pas à mon résumé vague, l’histoire est carrément plus complexe, et dans ce premier tome, l’auteur distille savamment les enjeux, les tenants et les personnages qui formeront son histoire. Petit à petit, nous faisons connaissance avec eux, qu’ils soient du côté du bien, ou du moins, de ce qu’on pense être bons : Elena, E’rril, et les autres, qu’ils soient mauvais, tel le Golgotha, les skatums, et le mage noir, ou ambivalents, tel l’elphe Merryl.
La mythologie que nous dépeint James Clemens est poussée, amorcée par petites touches au fur et à mesure de l’avancée de l’histoire, et si elle empreinte à un terreau classique, sait pourtant nous surprendre et éveiller notre curiosité.
Et puis il y a évidemment les toutes toutes premières pages du livre, dont je ne dévoilerais pas le contenu, mais dont je trouve le procédé très captateur d’attention et original. Bref, je vous conseille vivement de faire la connaissance d’Elena, et des autres🙂
(et puis cinq tomes, franchement, c’est rien :D)

Edit : Et donc, même si je suis une terrible mauvaise élève, et que j’y ai pas pensé toute seule, cette lecture compte pour le challenge d’Aymeline. (le logo ne veut pas passer ce soir, je le rajouterais demain.)
Et j’essaierais de faire une petite notice sur le monde d’Elena quand j’aurais fini la saga, parce que pour l’instant à part dire qu’il y a des montagnards, donc des montagnes, j’ai pas grand chose à raconter ^^

Cet article a été publié dans Fantasy. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour Les bannis et les proscrits tome 1 : Le feu de la sor’cière de James Clemens.

  1. belledenuit dit :

    T'as raison : cinq tomes ce n'est rien et franchement la série vaut vraiment le coup. Bonne continuation avec Elena, Er'ril et Cie🙂

  2. blodhorn dit :

    moi j'ai pas pu… les jeux de mots avec la sor' ciere qui affronte l'o' gre, j'ai trouvé ça pé' nible…

  3. Syl. dit :

    Moi je veux bien connaître les 5 tomes… Bi'sous

  4. Malorie dit :

    J'ai lu le premier tome que j'avais franchement beaucoup aimé, tant pour l'originalité du récit, que par les personnage, notamment Elena. La plume de James Clemens est vraiment pas mal aussi. J'ai les quatre autres tomes dans ma PAL, que je lirai prochainement dans le cadre de mon défi "1 saga – 1 livre". Bisous

  5. claudialucia dit :

    Tiens cela pourrait renter dans le challenge des mondes imaginaires d'Aymelyne? Tu me donnes des idées. Les autres tomes sont aussi bons, donc? Ey qu'est-ce que c'est ce que dit Blodhorn, un bémol? les jeux de mots?

  6. Eiluned dit :

    Belle de nuit : Merci ! J'ai un petit faible pour Er'ril, pour l'instant ^^Blod' : Bah, c'est pas vraiment des jeux de mots, et on peut vite passer ce détail…Syl : La lecture te plairait. Tu serais ma voisine, je te les prêterais.Malorie : Oui, Clemens écrit bien ! Ce qui ne gâche rien ^^Bises.Claudialucia : Oui ça pourrait rentrer, ,je n'y avais pas même pensé ! Blodhorn parle de l'habitude de l'auteur de dire sor'cière au lieu de sorcière, o'gre, au lieu d'ogre, mais bon, moi passé le premier agacement, ça ne m'a plus dérangé du tout. C'est juste qu'il faut si faire !

  7. Perséphone dit :

    On vient de m'offrir le premier tome, pendant un swap fantastique! Il est en bonne place sur ma PàL!!!

  8. Aymeline dit :

    très intéressant je note !!!bien sûr que ça compte pour le challenge, rajoute le logo et une petite notice sur ce monde si c'est possible et je l'ajoute au récap😀

  9. Eiluned dit :

    Perséphone : J'espère qu'il te plaira !Aymeline : Ca te plairait sûrement !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s