La marquise de Brinvilliers d’Agnes Walch.

Ah la marquise de Brinvilliers ! Toute une légende !

Mais au fond, qui était-elle vraiment? Une diabolique empoisonneuse? Une amie de la Voisin avec qui elle donnait des messes noires? Le diable incarné dans des jupons affriolants?

Rien de tout celà. Elle commence mal la pauvre Marie-Madeleine.
Elle est très jeune lorsque sa mère meurt en couches, et son père, ambitieux en diable, délaisse totalement ses fils et ses filles, (elle a deux frères et deux sœurs).
Ainsi à l’abandon, sans figure maternelle, ni paternelle, elle se fait violer à l’âge de sept ans par un domestique. Ensuite, elle aura des rapports incestueux avec ces frères (sans doute forcés)
Alors à l’âge de vingt et un ans, elle est mariée à Antoine Gobelin, marquis de Brinvilliers, noceur, fêtard, riche, et aux fréquentations bien fâcheuses.
Son mari se lasse bien vite d’elle, et pour être tranquille, la jette plus ou moins dans les bras de Sainte Croix, un de ses amis, qui devient bientôt l’amant de la marquise. C’est là qu’elle met le pied dans l’engrenage…

Elle va aimer à la folie cet homme, qui saura profiter de ses richesses, et la pousser à commettre des crimes, ou du moins, à les accepter. On ne sait pas vraiment au fond si elle est la main qui versera le poison. Toujours est-il que son père mourra empoisonné, pensez, il avait fait jeter l’amant au cachot ! [d’ailleurs c’est au cachot que Saint Croix apprend le secret de quelques poisons avec un italien, Exili. C’est un peu sa propre mort que le pauvre père de la marquise a orchestré sans le savoir] Ensuite, ce seront ces deux frères qui y passeront. Une hécatombe.
Et l’on n’aurait rien su de toute cette affaire si à la mort de Sainte Croix, on n’avait pas trouvé une drôle de cassette, renfermant poisons, lettres, et mettant en cause notre marquise…

Une histoire bien complexe, et une femme diabolisée. Certes, elle n’est pas blanche comme neige la Brinvilliers, mais on se prend de pitié pour elle en lisant son histoire, et l’on se demande si elle ne s’est pas tout simplement laissé prendre au piège d’une histoire qui la dépassait, et si elle n’a pas voulu retenir l’amour à tout prix.
Allez savoir !

C’est en tout cas un livre fort bien documenté et précis, qui ne fait pas dans la romance ou dans le tapageur, ce qui appréciable quand il s’agit d’histoire. A lire, en essayant de ne pas croire ensuite qu’on vous empoisonne !

Cet article a été publié dans Biographies. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour La marquise de Brinvilliers d’Agnes Walch.

  1. belledenuit dit :

    Les Editions Perrin ont d'excellents ouvrages. Celui là a l'air succulent. Je le note avec plaisir🙂

  2. Eiluned dit :

    Belle de nuit : Je ne connaissais pas forcément ces éditions là, mais je vais renouveler l'aventure sans doute, j'ai envie de ce genre de lectures en ce moment !

  3. Syl. dit :

    Une émission sur cette femme avec Franck Ferrand avait été passionnante.

  4. Asphodèle dit :

    Il me semble avoir déjà lu quelque chose sur cette marquise ! (il faut dire que j'ai eu une période "conséquente" romans historiques !Tu as rechangé la déco ou c'est moi qui aie des hallus ? En tout cas le vert sombre est très pratique pour lire tes billets !🙂

  5. Eiluned dit :

    Syl : Ah, je suis pas sûre de l'avoir entendue celle là ! Asphodèle : J'ai mis une autre couleur en fond, apparemment ce n'était pas très lisible. Sinon, oui tu as déjà du la croiser, surtout si tu as eu ta période romans historiques, c'est quand même une des plus célèbres "empoisonneuses". Avec La Voisin, à la même époque !

  6. Malorie dit :

    J'ai vu l'avis d'Alinéa dernièrement et j'avais déjà envie de le lire. Ben ton avis confirme ça. En plus, il est à la bibliothèque, je vais pouvoir l'emprunter ! Youpi !

  7. Syl. dit :

    Hum ! je crois que je me suis trompée ! J'ai voulu te rechercher en postcast l'émission et en fait, ce n'est pas Ferrand mais Pradel lorsqu'il était encore sur Europe 1 ! Le temps passe trop vite ! C'était en 2010 !Bonne journée Eiluned

  8. claudialucia dit :

    Bah! On ne va pleurer sur la mort du père qui l'a abandonnée et des frères qui l'ont violée! (je plaisante!). Au passage elle bien essayé de tuer Colbert aussi, non? J'ai lu une bio de cette femme et c'est vrai que c'est toujours fascinant!

  9. Eiluned dit :

    Syl : Ah je me disais aussi ! Je suis sûr que notre ami Franck Ferrand finira par parler affaire des poisons, ou marquise de Brinvilliers, lui aussi.Claudialucia : Elle était plus ou moins liée avec quelqu'un qui complotait contre Colbert oui, après, on ne sait pas vraiment quelle était son implication dans tout ça. C'est un des mystères de l'histoire ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s