Beauté, Morale, et Volupté dans l’Angleterre d’Oscar Wilde.

Si je suis allée à Paris, c’était avant tout pour cette fameuse exposition. Millais, Edward Burne-Jones, Dante Gabriel Rossetti, Leighton, sont des peintres que j’aime tout particulièrement, et l’occasion de voir leurs œuvres en vrai, était trop belle pour la manquer.

L’exposition était donc consacrée à l’Aesthetic Movement, vaste réunion d’artistes divers, aussi bien sculpteurs que peintres, décorateurs, poètes, tous dérangeants et ne trouvant pas leur place dans une société victorienne étouffante.
La recherche de la beauté prime, et il ne s’agit plus forcément de faire passer un message ou de raconter une histoire, mais plutôt d’être dans « l’art pour l’art ».
Je n’ai pas le bagage nécessaire pour vous expliquer plus en profondeur ce mouvement, et il faudra qu’à l’avenir je tente d’en apprendre un peu plus à ce sujet, je me contenterais donc de vous montrer les œuvres que j’ai préféré, et que j’ai pu retrouver ça et là sur internet, et grâce au catalogue de l’exposition dont j’ai fait l’acquisition. (les photos étaient interdites à Orsay. [ce que je trouve regrettable.] )

                                        Edward Burne-Jones, le chant d’amour. 

                         Sainte Cécile, de John William Waterhouse. La volupté qui se dégage de cette figure endormie, et les détails délicats qui parsèment la peinture en font une œuvre époustouflante. (je n’en reviens toujours pas de l’avoir vue !)

                                       Une théière (ou son prototype?) s’amusant des genres… (par James Hadley)

                                            Un éventail exceptionnel  (Photo by Peter Macdiarmid/Getty Images Europe) 

                                         Tissot, Jeunes femmes regardant des objets japonais.

                                         Albert Moore, Solstice d’été (petite pensée à Syl, qui si je me souviens bien, a fort apprécié ce tableau)

                                            John Everett Millais, Esther. (peut être un de mes tableaux favoris de l’expo. La robe était tout simplement magnifique.)

                                                               Frederick Sandys, Délicat Printemps.
 

                                             Joseph Middleton Jopling, Portrait de femme vêtue à l’orientale. (Ah les couleurs de celui ci !)

                                                     William Blake Richmond, Mme Luke Ionides. (la boucle de la ceinture était plus que réaliste)

                                               Frederic Leighton, Mère et enfant, (Cerises). 
 
Je m’arrêterais là, de peur de finir par vous ennuyer, et vous engage à feuilleter le catalogue de l’exposition, si vous le croisez en librairie. (moi c’est devenu mon livre de chevet)                                              

 

Publicités
Cet article a été publié dans musée. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Beauté, Morale, et Volupté dans l’Angleterre d’Oscar Wilde.

  1. Irrégulière dit :

    J'aurais bien voulu la voir, cette expo !

  2. maggie dit :

    Je l'ai vu à Londres :-). C'est magnifique ! Mais hélas, je n'ai pas acheté le catalogue, je ne doute pas d'avoir l'occasion d'acheter des livres sur les préraphaélites qui font partie de mes peintres préférés… bien que certains tableaux – notamment ceux de Millais – me laissent parfois de marbre…

  3. Aymeline dit :

    J'adore la peinture préraphaëlite !!!!!!! J'aimerais tant voir cette expo ! Un beau choix d'images tu ne risques pas de m'ennuyer 😉

  4. Syl. dit :

    Durant une semaine, j'ai bu le livre, je l'ai mangé des yeux. Les couleurs des étoffes sont magnifiques, la délicatesse du pinceau qui effleure la carnation de ces femmes, la langueur exprimée qui est voluptueuse, les curiosités de l'époque qui sont des préciosités superbes… et cet éventail ! Je ronronne de plaisir…

  5. Eiluned dit :

    Irrégulière : C'était à faire oui… Sinon il faut faire tous les musées où sont exposées les oeuvres ^^ Maggie : A Londres, en plus ! J'aime bien Millais, ce n'est pas mon préféré de cette époque, mais il a quelques toiles assez admirables.Aymeline : Moi aussi, d'où l'envie absolue de faire cette expo ^^Syl : Je viens de reposer le livre justement. Je fais des recherches internet aussi, pour contempler d'autres œuvres des peintres, et artistes représentés… Je ne m'en lasse pas !

  6. Syl. dit :

    Tu peux te faire un bel album photos.Bon, si je passais par là, c'est surtout pour te dire que je t'ai taguée ! Faut que je le dise aussi à Blod…

  7. claudialucia dit :

    Bon, je sais que celle-là je la raterai! Hélas! Mais je savais qu'elle était à voir absolument car c'est rare, en effet, de voir une expo consacrée à ce mouvement.

  8. Laure dit :

    J'aime beaucoup les tableaux des deux premiers peintres dont tu fais allusion: Waterhouse et e.Burne-Jones.Deux peintres préraphäélistes que j'ai cotoyé dans mes cours l'an passé avec envie et joie!:)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s