Oscar Wilde et le meurtre aux chandelles de Gyles Brandeth.

« Des jésuites tubistes ! Loué soit le seigneur ! »

Imaginez donc que vous êtes plongé dans l’Angleterre victorienne, et que le narrateur, un peu Dr Watson, n’est autre qu’un très bon ami d’un certain Oscar. Oui, Oscar Wilde. Et quand le fameux Oscar trouve un corps sans vie, disposé en une mise en scène macabre, il entraine son ami Robert, (le narrateur donc), dans une quête de la vérité. Qui a assassiné le jeune Billy Wood? Qui a fait disparaître son corps?

Si je m’attendais à aimer ce roman, bien que j’avais légèrement peur d’être déçue, le résultat était bien à la hauteur, et même plus. Dans un style remarquablement vivant, fleuri, et parfois presque pictural, l’auteur fait vivre pour nous le grand écrivain et personnage que fut Oscar Wilde. Nous côtoyons avec plaisir d’autres personnalités, tel qu’Arthur Conan Doyle, ou encore, bien que brièvement, Millais.
Ici Wilde apparaît comme un fin observateur, un hédoniste brillant, qui ,s’il avoue volontiers procrastiner, a le don de subjuguer quiconque le rencontre. Il y a une scène du livre où le narrateur décrit le comportement des gens face à Wilde, tous pendus à ses lèvres, tous conscients de croiser un génie, même le plus petit chien…
Quant au narrateur, il est délicieusement naïf, juvénile, et me ferait un peu penser à un joyeux mélange entre le capitaine Hastings et le Dr Watson, saupoudré d’un peu de poète maudit.

Bref, une découverte superbe, avec un dénouement auquel je ne m’attendais pas mais alors pas du tout!!! Je suis restée comme Robert, sans doute, la mâchoire béante et j’ai même laissé échapper un « non » sonore.

C’était une lecture commune du trio de choc, et j’ai hâte de savoir ce que Syl et Aymeline en auront pensé !

Cet article a été publié dans Policier. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour Oscar Wilde et le meurtre aux chandelles de Gyles Brandeth.

  1. Syl. dit :

    J'ai lu en diagonale, je ne l'ai pas terminé. C'est vrai ? La fin est surprenante ? Je vais essayer de soupçonner personne en particulier.

  2. Eiluned dit :

    Syl : Ah tu vas voir, tu vas être choquée!

  3. Syl. dit :

    Je reviens de chez Aymeline et j'ai vu qu'elle ne lisait pas le même livre que moi, puis je viens chez toi et… Mais, mais, je m'aperçois que je lis Le cadavre souriant !C'est une horreur ! il faut que je change de livre !!!!! Ahhhhh !!! j'agonise. Je te laisse vite.

  4. Malorie dit :

    Ce bouquin me tente depuis une éternité… avec ton avis, c'est sûr dès que je peux m'acheter des livres, je prends celui-ci !

  5. maggie dit :

    J'en ai lu qu'un et j'ai trouvé que c'est une intrigue plaisante. c'est toujours un plaisir de retrouver O. Wilde même fictif !!!

  6. Emma dit :

    Plusieurs fois tentée, avec ton avis je vais sûrement le lire.

  7. Aymeline dit :

    je confirme pour le "non" concernant l'identité du coupable😀 J'ai été agréablement surprise je ne m'attendais pas à être aussi enthousiaste, vivement la suite !

  8. blodhorn dit :

    Tu te doutais vraiment pas de l'identité du coupable?!Elle saute aux yeux!!! Dans ce genre de récit, avec une telle structure narrative, l'identité du tueur est une évidence! M'enfin?!

  9. Eiluned dit :

    Blod : C'est pas parce que toi tu t'en doutais que le monde entier doit deviner…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s