A comme Association, tome 1, d’Erik l’Homme

Jasper s’est vu confier une mission par l’Association, l’organisation secrète pour laquelle il travaille comme stagiaire. Remonter les bretelles à un vampire pas très discret, Fabio (mon dieu quel nom pour un vampire !). Le problème, c’est que tout ne se passe pas si facilement que ça, et qu’il doit se montrer un peu plus sévère que prévu. Le vampire en question finit menotté. Après cette première mission couronnée de succès, le voilà sur les traces de dealers un peu hors du commun, qui vendent de la drogue à des vampires, les vilains. Démon, magiciens, vampire, notre pauvre héros ne va plus savoir comment se sortir de tout ça. Et en plus, on le suit !

Le héros, Jasper est cool, (déjà, il a un chouette prénom), il joue de la cornemuse, a un humour douteux (j’adore, j’adhère), est magicien, parle le haut elfique, et est maladroit comme pas deux. On l’imagine comme l’adolescent typique, trop grand, dégingandé, avec des vêtements un peu informes, et globalement mal coiffé. Il a un petit faible pour Ombe, qui assez mystérieuse, apparaît comme une drôle de jeune fille assez brute, au caractère bien trempé, et au comportement rebelle à souhait. Jasper n’ose pas lui dire plus de trois mots, ce que l’on comprend parfaitement.
Au final, je crois que ce roman sème typiquement les graines de ce que j’aime lire. Des héros attachants (le deuxième tome parle d’Ombe, et je sens qu’elle va me plaire), des seconds personnages hauts en couleurs, de Rose la secrétaire, au patron mal habillé, en passant par l’armurier Sphynx, ou la mère de Jasper, qui jongle entre stage de poterie et tarots.
Derrière tout ça, ou plutôt devant, il y a l’association de deux hommes, qui nous est racontée dès l’introduction par l’auteur, qui rend hommage à son ami écrivain, Pierre Bottero, avec qui il avait commencé l’aventure. A la mort de ce dernier, il a décidé de continuer, comme un joli hommage à celui qui est parti trop vite. C’est une belle histoire, qui ajoute un peu d’émotion à l’ensemble.
Et puis, comment ne pas les envier, quand on écrit un peu, d’avoir, même un temps seulement, formé un duo de créateurs de choc?

J’ai hâte, très hâte même, de lire la suite, et je pense que je vais m’y atteler tout de suite🙂 Et je remercie Syl qui m’a donné envie de lire cette saga !

Cet article a été publié dans Fantasy, littérature jeunesse. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour A comme Association, tome 1, d’Erik l’Homme

  1. Syl. dit :

    Trop cooool !!! et tu vas voir, tu vas adorer Erglug ! Bienvenue dans l'Association.

  2. Eiluned dit :

    Le troll philosophe ? (oui j'ai déjà bien entamé ma lecture du tome 2) Effectivement, il est terrible ! Je me régale avec Ombe, elle a du tempérament !

  3. Aymeline dit :

    Cette série me tente beaucoup🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s