Un étranger dans le miroir, d’Anne Perry.

Un homme se réveille à l’hôpital, sans savoir qui il est. Une infirmière le lui apprend, il s’appelle Monk, William Monk. La police est passée le voir paraît-il. Serait-il un criminel? La pensée l’effare et l’effraie.
Finalement, il apprend qu’il est policier. Petit à petit, il découvre le personnage qu’il était, au biais de rencontres, et d’un séjour chez sa soeur, une femme bonne et aimante. Ce qu’il commence à savoir de lui ne lui plait pas. Un homme fier, ayant un goût pour le luxe déplacé chez un policier, aimant s’habiller un peu trop bien, et surtout, un être désagréable et hautain. Est-ce vraiment lui?
Mais il faut bien reprendre le travail, et on lui confie une affaire non résolue, et un adjoint, Evan, un garçon aimable et confiant. Saura t-il la résoudre sans sa mémoire? Et si c’était lui l’assassin?

Quel plaisir de redécouvrir Monk. J’avais déja lu ce livre, il y a quelques années, et j’adore ce personnage. Policier atypique, homme particulier, il peut être froid, grinçant, mordant, mais dans cet opus, il est surtout déphasé, en recherche de lui même, et perdu. La perte de sa mémoire est brillamment retranscrite, et nous errons avec lui, en quête de réponse et de vérité. Quel meilleur moyen de découvrir des personnages qu’avec le regard neuf d’un homme qui ne se souvient plus? De Runcorn, son supérieur, qu’il n’aime pas instinctivement, comme s’il se souvenait, au jeune policier Evan, qu’il adopte et qu’il aimerait avoir comme ami, ressentant une solitude dans la vie de l’homme qu’il découvre être, à cette mystérieuse femme, croisée dans une église, à qui il est attaché d’une manière ou d’une autre.
Et puis, Anne Perry c’est une description de la vie victorienne comme on en lit peu, de ses méandres, ses particularités, de la fierté des « nobles », et de la pauvreté des petites gens. On y croise donc Lords, indics, délinquants, bourgeois, le tout se mêlant dans un Londres que l’on ne connaît pas.

J’adore, forcément ! ♥

C’était une lecture commune avec Adalana, Aymeline et Syl dans le cadre du Challenge Anne Perry.

Cet article a été publié dans Blablas. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

12 commentaires pour Un étranger dans le miroir, d’Anne Perry.

  1. Dans ma PAL depuis longtemps suite à un billet aussi élogieux que le tien !

  2. Adalana dit :

    Moi aussi j'ai aimé ! Vivement le prochain🙂

  3. Syl. dit :

    Je vais faire mon billet maintenant. Il y a aussi Shelbilly qui est des nôtres et Aymeline qui rendra son papier plus tard dans la semaine.A tout à l'heure…

  4. maggie dit :

    Je note, je n'ai pas encore lu des aventures de Monk !

  5. Syl. dit :

    C'est fait !Oui, un petit plaisir. Et c'est mon préféré de tous car Monk se découvre. Je lis le second quand tu veux…Bisous

  6. Miss Léo dit :

    J'adore cette série ! William Monk et Hester Latterly sont mes chouchous.🙂

  7. Syl. dit :

    2ème tome le 7 mai ?

  8. Asphodèle dit :

    Je l'attends très prochainement et tous ces avis élogieux me rendent impatiente !!🙂

  9. blodhorn dit :

    "Et puis, Anne Perry c'est une description de la vie victorienne comme on en lit peu, de ses méandres, ses particularités, de la fierté des "nobles", et de la pauvreté des petites gens."voilà pourquoi j'aime pas!

  10. Asphodèle dit :

    Je l'ai reçu ce matin, Syl. me l'a offert alors je pense qu'il va me faire le week-end !!

  11. Theoma dit :

    dans la lal depuis trop longtemps !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s