Première tombe sur la droite, Charley Davidson tome 1 de Darynda Jones

charley-davidson,-tome-1---premiere-tombe-sur-la-droite-1953602-250-400

Envie de lectures sérieuses? Avec moi, passez votre chemin en ce moment. Vu que j’écris, que ça me pompe ce qui me reste de cerveau, et que je ne lis que durant mes moments d’insomnie (donc quand j’ai autant de neurones qu’un poisson rouge), je ne peux pas vous parler de choses trop… Cérébrales. Alors je lis du léger. Et ça fait du bien. Vraiment !

Sarcasme. Ce n’est que l’un des nombreux services offerts.
(comment ne pas aimer un bouquin avec une phrase comme ça sérieux?)

Charley Davidson parle avec les morts. Elle est la Faucheuse. Ce n’est qu’un de ses 3,7 métiers. Elle est aussi barmaid à ses heures perdues, consultante pour la police, et détective privée.  De quoi mener une vie pas banale, un peu plus dérangée depuis quelques temps par des rêves perturbants, et les meurtres, la même nuit, de trois avocats qui travaillaient dans le même cabinet.

Et parce qu’elle sait si bien parler avec les morts, Charley doit dénouer tout ça.

Bonne surprise que ce premier opus au style percutant. Charley est le genre de nana que j’adorerais avoir comme amie, même si elle me filerait sans doute la migraine et des cheveux blancs parce que je me ferais trop de soucis pour elle. Elle échappe régulièrement à la mort, (quand on est faucheuse, c’est un peu un comble non?), se fourre dans des situations pas possibles, vit en s’injectant quasiment du café en intraveineuse, et a un humour noir en toute circonstance. Une fille comme on aime en voir donc, et qui participe un peu d’une nouvelle vague d’héroïnes un peu badass, qui ne sont pas de petites choses fragiles ayant besoin de protection à tout prix. (et ça moi je dis un grand OUI !)

Là où le bas blesse, dans cette histoire sympatoche tout plein, c’est qu’il y a forcément un « héros » mââââle et que franchement, toute cette partie de l’intrigue est complètement azimutée. Mais quand je dis ça, je ne rigole pas, à se demander où l’auteur a bien pu aller pêcher ça quand même. Vraiment. Ajoutez à ça des roulades érotiques (aka scènes de sexe vendeuses), et ça enlève quelques points au roman.

Mais comme on a le droit de sauter des lignes, j’ai évité de me brûler les yeux en lisant des trucs du genre « provoquant des tremblements de terre dans mon corps » ou encore « comme une couverture de feu dont les flammes léchaient ma féminité« , (voyez à quel point je me dévoue pour vous, à chercher les passages olé olé), et je me suis consacrée au reste.

Du coup, bonne surprise donc, et même si je frémis déjà d’horreur à l’idée de retrouver Reyes Farrow aka le beau gosse qui était dans le coma mais pouvait quand même faire l’amour à l’héroïne (trop fort sérieux) dont je ne dévoilerais pas le secret mais qui a une ascendance ridicule au possible (et plus cliché tu meurs), j’ai hâte de lire la suite des aventures de Miss Davidson, qui a le droit après tout d’avoir un goût douteux en matière de mec. (même si, j’aimerais mieux qu’elle choisisse le détective sexy en diable, à l’humour certes douteux et à l’esprit un poil étroit, qui a bien envie de faire d’elle son quatre heures. Sinon qu’elle file le numéro aux copines, non mais !)

Cet article a été publié dans Bitt Litt. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Première tombe sur la droite, Charley Davidson tome 1 de Darynda Jones

  1. Shelbylee dit :

    J’ai lu les premières pages parce que tout le monde trouve ce livre plutôt réussi (dans sa catégorie évidemment) mais j’ai été rebutée par le style. Je verrai si il baisse en ebook car je n’ai pas envie pour l’instant de mettre 7€ là-dedans et ce n’est pas le genre de livre que je trouve à ma bibliothèque ! Et dès que t’as le numéro du détective, tu fais passer😉 (je veux pas dire mais ca sent le triangle amoureux à plein nez ton histoire^^)

    • eilunedd dit :

      Le style n’est clairement pas l’atout principal du livre ^^
      Je t’avoue que je n’aurais pas mis sept euros dedans non plus ! Faut pas déconner !
      (le numéro du détective? Ça se négocie ça madame !)

  2. Syl. dit :

    Mais ça ressemble à ma faucheuse Anita Blake ! Je reste sur ma série et te laisse sur celle-là. J’aime ce genre de billet ! Continue…
    Bisou

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s