Plaidoyer en faveur de la relecture…

Young-Woman-Reading-By-A-Window - Delphin Enjoras

Quand je dis que je suis une fervente adepte de la relecture, on me regarde souvent avec perplexité. Pourquoi vouloir procéder ainsi alors que les librairies fourmillent d’ouvrages qui ne demandent qu’à être dévorés? Pourquoi recommencer une histoire dont on connaît déjà la fin?

Il y a tellement de raisons, plus personnelles les unes que les autres, qu’il faudrait s’en doute écrire un essai pour les énumérer. Néanmoins, je n’ai pas peur d’être longue et peut être ennuyeuse, aussi vais-je vous raconter quelles sont les miennes.

Si la première lecture d’un roman peut s’avérer parfois une avancée dans une jungle pleine de mystères, une course incroyablement folle et passionnante dans un monde inconnu, la deuxième lecture n’en est pas moins elle aussi, tout aussi riche.

N’avez vous jamais dévoré un roman, tant vous étiez tenus en haleine par l’histoire? Dans ces cas là, remarque t-on vraiment tous les détails? Note t-on la petite référence discrète qui se tapit dans l’ombre, loin des tribulations du héros? Pas forcément non. Relire une deuxième fois, c’est s’attarder. Nous ne sommes plus en train de courir, de découvrir, nous nous focalisons sur les détails. Comme une connaissance que l’on voit pour la seconde fois, le livre se dévoile un peu plus, et comme nous le connaissons, nous voyons plus profondément en lui. Derrière les mots, dans les coulisses de l’histoire, en soulevant un peu le rideau, pour voir ce qui s’y passe.

N’allons pas jusqu’à vouloir décortiquer ce pauvre roman jusqu’à ce qu’il se retrouve nu, mais qu’il est agréable de saisir délicatement un petit détail, qui se retrouve tout à coup éclairé par la lumière nouvelle de la connaissance de l’intrigue. Que l’auteur a finement joué les choses, et qu’il est bon de le découvrir !

Et puis, relire un roman, c’est se retrouver devant un paysage aimé. On a contemplé ses rives auparavant, et l’on s’y est senti si bien, que l’on a envie d’y revenir. C’est devenu pour nous un lieu qui compte, une histoire que l’on s’est approprié. Les personnages sont de vieilles connaissances, pour ne pas dire des amis, et on ne se lasse pas de lire leurs aventures, comme on aime parfois qu’un ami ou un proche nous raconte encore une anecdote, pourtant connue par cœur, parce qu’elle nous réchauffe le cœur.  C’est un cocon, un autre chez soi, qui parfois remplace celui que l’on a pas vraiment.

Adolescente, quand j’étais ce que l’on pourrait appeler un caméléon, et que je me fondais anonymement dans la masse, en ayant quelques connaissances au collège, mais pas vraiment d’amies, je trouvais un réconfort incroyable à retrouver ces camarades de papier et d’encre, que je connaissais si intimement que je croyais parfois les voir se matérialiser devant moi. Je suis tombée amoureuse de héros, dont je connaissais les répliques presque par cœur, et qui me berçaient, me réconfortaient par leur seule « existence ».

Aujourd’hui, j’ai des amies, des vraies, mais il m’arrive toujours de trouver cette chaleur si particulière auprès de livres que je connais bien. Il me semble m’installer confortablement avec eux, et pendant quelques heures, adieu soucis, ennuis, problèmes, me voilà chez moi, à Pemberley, à Poudlard, quelque part en Angleterre avec Hercule et Hastings, ou à Edoras, Ank-Morpok, tous ces lieux dont je connais la géographie par cœur, et qui me sont parfois plus chères que d’anciens lieux où j’ai grandi.

Relisez, retrouvez les ces amis que vous avez perdu de vue. Ils vous feront toujours un accueil formidable…

(sinon, désolée pour mon peu de présence chez vous en ce moment, mais j’ai peu de temps pour commenter. Néanmoins, j’essaie de vous suivre, promis ! )

Cet article a été publié dans Blablas. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

26 commentaires pour Plaidoyer en faveur de la relecture…

  1. Léna dit :

    Tu as réussi à exprimer en mots ce que je ressens également face à des livres qui me sont chers : « me voilà chez moi », suivant l’histoire de tel héros🙂 Parfois, on est tellement mieux à s’imaginer dans les pages d’un livre ! C’est une sensation agréable que d’avancer en terrain connu, de chapitre en chapitre🙂

  2. C’est un très beau texte et tellement vrai! Le relecture c’est le moment où on apprécie le plus un livre parce qu’on découvre toutes ses subtilités et ses clins d’œil. Mais c’est réservé aux très bons romans, ceux pour lesquels il y a un vrai travail d’écriture.
    Très beau texte qui donne envie d’être relu !

  3. Shelbylee dit :

    Etant moi aussi une adepte de la relecture (et du revisionnage de film), j’adhère totalement à ce que tu écris (et moi aussi on m’a souvent regardée avec des yeux ronds quand je disais que je relisais certains ouvrages).
    En tout cas ton texte est magnifique et je vote pour te lire moi souvent, si c’est pour lire de si beaux billets🙂

  4. Miss Léo dit :

    Superbe billet ! J’adhère totalement à ton propos. Comme toi (et comme Shelbylee), je suis une adepte de la relecture et du revisionnage de films, ce qui n’est visiblement pas le cas de tout le monde. Cela permet effectivement de s’attarder sur certains détails, de découvrir de nouvelles facettes du texte, tout en anticipant avec plaisir la lecture de certaines scènes « clés ». Quel plaisir de retrouver des personnages auxquels on s’est attachés lors de la première lecture !

  5. zeb dit :

    Je relisais beaucoup avant, maintenant je trouve qu’il y a tant à lire, et si peu de temps pour lire, que je ne relis plus ou que quelques extraits. Mais j’ai toujours plaisir à redécouvrir des morceaux qui m’ont charmée ou fait rire. En relisant, on est moins dans une logique de consommation rapide et de « fini, au suivant ». C’est plus sain et comme tu dis, on a l’impression de retrouver un vieil ami🙂

  6. Mrs Figg dit :

    Jusqu’à très récemment, je ne relisais aucun livre (même ceux que j’avais beaucoup aimé, j’avais toujours envie d’en découvrir d’autres, nouveaux). Mais depuis peu, j’ai cette envie de me replonger dans des histoires (surtout classiques) lues pendant mon adolescence … comme tu le dis, j’ai l’impression d’être passée à côté de détails et également l’impression que je pourrais y retrouver des sensations différentes … je pense, par exemple à La Petite Fadette, Les Chouans ou Anna Karénine que j’avais énormément aimé.

    • eilunedd dit :

      En tant qu’adulte nous avons pas le même ressenti en plus, et parfois on a l’impression de découvrir un livre tout à fait nouveau, parce que nous avons changé ! Je trouve ça incroyable !

  7. missycornish dit :

    sympa ce petit commentaire, je me retrouve dans tes mots, moi aussi j’ai relire certains de mes livres. A bientôt!

  8. Cherylivres dit :

    Merci pour ce superbe billet qui touche mon petit coeur de relectrice assidue !🙂 Quand ma mère me voit feuilleter pour la énième fois un tome de « Harry Potter », elle me dit toujours : « Mais tu connais déjà l’histoire, à quoi ça sert de relire le livre ? » Je pense qu’il faut être un passionné de lecture pour vraiment comprendre le plaisir de redécouvrir des personnages aimés. Pour les gens qui lisent rarement, ou par obligation, une seule lecture suffit en général. Pourtant, ça leur paraît normal de réécouter souvent leurs chansons préférées, ou de sortir avec leurs amis à plusieurs reprises… Eh bien pour les livres, c’est le même principe !

    • eilunedd dit :

      Avec plaisir ! Et tout à fait, on ne se lasse pas de nos amis, alors pourquoi se lasserait-on de nos livres préférés? (je connais certains passages d’Harry Potter par coeur, et il m’arrive encore de les relire moi aussi :p)

  9. Je relisais plus avant, à présent je suis plus happée par les livres que je n’ai pas encore lus, pourtant j’ai une petite liste des romans que j’aimerais relire pour les garder plus présents à mon esprit, ou pour retrouver une sensation ancienne. Un bien beau billet et un plaidoyer totalement justifié !

  10. Syl. dit :

    Comme George, avant, avant… je lisais 2 fois, 3… voire 10 ou plus, les livres de mes étagères. Depuis le début de ma pal, je le fais moins. Cependant, j’ai des livres doudous et ils sont mon réconfort dans mon quotidien. En ce moment, je relis la série d’Anne Perry, les Monk. Je ne rigole pas quand je dis que je les redécouvre (alors que je les ai lus déjà 2 fois, celle-ci étant ma 3ème relecture !). Et je ne veux pas oublier Jane Eyre que j’ai lu au moins 20 fois ! avec une programmation prochaine… Si on relit un livre, c’est du pur plaisir…
    Beau billet Eilu ! Bisou

    • eilunedd dit :

      C’est pour ça que je n’ai pas vraiment de pal ! Ca me déprimerait trop de voir ces pauvres livres attendant d’être lus. Du coup ils sont cachés dans ma bibliothèque, et je les redécouvre parfois…
      Bises🙂

  11. Emmanuelle dit :

    Attention, je risque de faire guimauve ici mais c’est l’occasion de te dire, de t’écrire des mots, de te répéter des choses que je pensais déjà en décembre via notre carte… Mes mots alors t’ont peut être parus un peu étranges car nous ne nous connaissions à peine à cette période mais, je ne peux aujourd’hui m’en empêcher:

    A défaut de pouvoir lire tous les billets que tu as écrit sur ton blog depuis sa création, ce message confirme l’impression que j’avais de toi au départ. Tu es une personne pleine de générosité, sensible, qui sais voir au-delà des apparences… Tu as une une intelligence du coeur que j’avais envie de magnifier par ces quelques mots.

    Au plaisir de se lire et de s’écrire.

    • eilunedd dit :

      Tu vas me faire pleurer ! C’est adorable, et ça me touche énormément, vraiment ! ♥ ♥ Tu ne peux pas savoir à quel point ça peut me faire du bien qu’on dise ça de moi. Merci, vraiment !

  12. maggie dit :

    Ton billet est très beau et beaucoup d’arguments très justes et je relis les mêmes livres pour les mêmes raisons que tu cites !

  13. Arieste dit :

    je suis tout à fait d’accord avec toi, relire un livre qu’on aime énormément c’est toujours un bon moment, on y découvre toujours de nouvelles choses🙂

  14. Asphodèle dit :

    Quel beau billet Eilu, ta plume s’affine et s’affûte !!! Je relisais beaucoup avant mon blog mais l’urgence de ces millions d’univers et d’auteurs à découvrir fait que je ne relis plus comme avant mais j’aime avoir les livres que j’ai aimés pas loin, je feuillette les pages annotées…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s