Le calice du vent de Cate Tiernan

74337057_pJ’ai déjà lu les deux premiers tomes de la saga Immortels de Cate Tiernan, que j’avais vraiment bien aimés, aussi quand je suis tombée sur le Calice du vent, qui est le premier tome de sa nouvelle série, je me suis dit que cela pouvait être une belle rencontre.

Et ma foi, c’était … Mauvais. Vraiment. (le pire c’est que j’ai quand même envie de savoir la suite. Je suis indécrottable.)

Cette fois-ci, l’auteur nous entraîne dans l’histoire de Thaïs qui vient de perdre son père. Elle est majeure dans quelques mois, et elle aurait adoré rester là où elle a grandi, avec ses amis, mais dans son testament son père l’a confié à une « vieille amie ». Axelle, la personne en question est une espèce de cinglée adepte de vêtements étranges, qui traine la pauvre Thaïs dans les bars, et qui a des fréquentations plus que bizarres… (Normal.) Thaïs réussit tout de même à s’inscrire à l’école bien que sa tutrice ne soit pas vraiment pour (Ben oui, c’est pas bien l’école !) .

Et là… A votre avis, qui rencontre elle? (non pas l’homme de sa vie) Hé bien son double. Dont nous faisons la connaissance quelques pages auparavant (donc ce n’est pas un spoiler) (c’est marqué sur la quatrième de couv), Clio. Une vraie peste en passant. Le stéréotype de la nana contente d’elle et de sa « beauté » qui collectionne les mecs malgré son âge. Typiquement le genre d’héroïne que je ne peux pas voir.

Clio est magicienne elle. Et Thaïs met les pieds dans un monde qui lui est tout à fait inconnu.

Bon. Si avec mon résumé vous n’avez pas compris que cette histoire est un cliché vivant, je ne peux plus rien pour vous.

Je n’ai rien contre certains clichés. Si on les détourne, c’est plutôt drôle, et ça peut donner de très bonnes choses. Seulement là…

Premier cliché : des jumelles. Deuxième cliché : une prophétie qui n’est complète qu’avec elles. Troisième cliché : On veut les tuer. (oh ben ça alors !) Quatrième cliché : L’une est timide et mignonne tout plein, l’autre est une star de son lycée et enchaîne les mecs. Quatrième cliché : Elles tombent amoureuse du même mec. (qui accessoirement est assez salop pour prendre deux identités différentes, et réussit quasiment à se les taper toutes les deux. [mais en fait non]) Cinquième cliché : Des ados qui se préoccupent beaucoup de leurs tenues et de leurs dos nus, petits shorts et autres joyeusetés de ce nom.

Et la magie dans tout ça me direz vous? Ben… Un peu aux oubliettes. On en parle très peu, on pratique très peu…

Oh j’ai oublié. Elles ne font pas la gueule à leur grand mère, qui les a séparées à la naissance. (pour une bonne raison.) Mais bon ce sont des ados quand même. Et puis ados ou pas, y’aurait de quoi péter un bon cable. Ben non.

Et la magie dans tout ça? Ben à part quelques visions et tentatives de meurtre, pas grand chose à se mettre sous la dent.

Cherry on the cake, Clio est absolument insupportable. Mais vraiment insupportable. Outre le fait qu’elle soit aussi futile que gâtée, l’une des choses qui la perturbe dans le fait d’avoir une soeur, c’est qu’elle pourrait venir habiter avec sa grand mère et elle, et donc qu’elle serait obligée de partager sa chambre. Nice. Sans compter les remarques sympas, du genre « ah c’est à ça que je ressemblerais avec un dégradé? Ben c’est moche. » Oui bon j’exagère à peine, mais je peux vous dire que sa jumelle à peine découverte est passé au crible d’une méchanceté mâtinée de bêtise.

Pas grand chose à sauver donc, dans ce roman qui m’a plutôt déçue. J’ai bien aimé Thaïs, bien qu’elle soit un peu sainte nitouche (voire même beaucoup. A bientôt dix huit ans elle refuse de boire une bière. Sérieux?), et la trame magique apparaissant très (trop) légèrement en filigrane était sympathique aussi. Mais c’est tout, et c’est bien trop peu !

A ne pas lire, à moins que vous ayez envie de quelque chose qui vous lave bien le cerveau (ce qui était mon cas, mais même là, je peux dire que c’était trop mauvais pour moi).

Cet article a été publié dans fantastique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Le calice du vent de Cate Tiernan

  1. Shelbylee dit :

    Je passe allègrement mon tour mais en tout cas, ton billet m’a bien fait rire🙂

  2. Arieste dit :

    j’aime bien les romans « détente » mais là ça me semble trop pour moi😉

  3. Syl. dit :

    Je ne lirai pas ! et puis je n’aime pas la couverture !

  4. kimysmile dit :

    Dommage, la couverture est très belle !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s